La position de la Chine à l'OMC sur le dossier agricole Document

La position de la Chine à l'OMC sur le dossier agricole
Dissertation qui traite de la position de la Chine vis à vis de trois enjeux majeurs que sont l'accès aux marchés, les soutiens internes et les subventions à l'exportation concernant le dossier agricole.
№ 15184 | 3,305 mots | 0 sources | 2010
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'agriculture a été l'un des principaux obstacles lors des négociations entre la Chine et les pays membres de l'OMC, en raison de l'importance de ce secteur dans l'économie chinoise. La Chine est le premier pays producteur mondial de céréales (20,5% du total mondial), de porc (46%), de coton (25%) et de tabac (45%). Elle se situe au douzième rang mondial des pays exportateurs de produits agricoles (deuxième pays en développement derrière le Brésil). La Chine est aujourd'hui confrontée à de nombreux défis en interne, comme le problème de l'érosion et la pollution des sols, la progression des déserts sur les terres arables, la réduction de l'écart des conditions de vie entre les villes et les campagnes, ainsi que la question alimentaire. Le dossier agricole apparaît donc comme fondamental pour l'avenir de ce pays qui ouvre progressivement son marché économique à l'extérieur. Si la Chine sort progressivement du protectionnisme depuis une vingtaine d'années, son adhésion à l'OMC en décembre 2001 marque un pas décisif dans son intégration dans l'économie mondiale. La Chine attendait des effets bénéfiques sur sa croissance à moyen terme; l'entrée dans l'OMC apparaît être un moyen de relancer les réformes qui sont nécessaires à la modernisation de l'économie chinoise.

I) La position de la Chine concernant l'accès aux marchés
II) Les soutiens internes à l'agriculture chinoise
III) La position de la Chine sur les subventions à l'exportation

Extrait du document:

Il est reconnu à l'échelle internationale que les subventions à l'exportation financées par les pouvoirs publics constituent la pratique qui a le plus grand effet de distorsion du commerce. Les subventions à l'exportation comportent le versement de subventions directes ou en nature qui ont pour effet d'abaisser le prix sur le marché mondial. Pour limiter les effets négatifs sur le commerce mondial, les États signataires des accords de Marrakech instituant l'OMC le 15 avril 1994 ont donc décidé de les limiter.

Commentaires