"La Résurrection du Christ" de Charles Le Brun Document

"La Résurrection du Christ" de Charles Le Brun
Etude du tableau de Charles Le Brun "La Résurrection du Christ" commandé en 1674 par la corporation des marchands-merciers et destiné à orner le maître-autel du Saint-Sépulcre à Paris.
№ 15572 | 3,740 mots | 0 sources | 2009
Publié le mai 09, 2010 in Arts Plastiques / Dessin , Arts , Histoire de l'Art
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le XVIIème siècle est une époque grandiose pour l'art. En effet, Louis XIV, le Roi Soleil, n'a de cesse de s'entourer des artistes les plus renommés et les plus talentueux, et dépense sans compter pour être toujours davantage glorifié. Dans chaque domaine artistique, il déniche le plus émérite. Que ce soit Lully pour la musique, Le Vau pour l'architecture, Le Nôtre pour les jardins, Molière pour le théâtre, ou encore Le Brun pour la peinture, tous ont joué un rôle dans la somptuosité de la cour de Versailles. Ce dernier demeure malgré tout le maître le plus puissant et le plus éclatant de l'art du XVIIème siècle. Perfectionniste, sa technique repose sur une recherche intellectuelle et spirituelle. Pour lui, l'art réside dans la création de compositions qui ont pour but de nourrir l'esprit, et il n'apprécie ni le portrait, ni le paysage, qu'il considère comme des moyens de faire état uniquement de prouesses techniques.
Afin de mieux comprendre les subtilités de l'artiste ainsi que son œuvre, il est important d'étudier sa biographie avant de s'intéresser aux détails esthétiques de l'œuvre, pour terminer par la description et l'explication du tableau par rapport à la Bible ainsi que par une interprétation plus personnel de la toile.

Extrait du document:

Mais la renommée de Le Brun connaît une chute brutale en 1683, lorsque que Colbert, son protecteur, meurt et est remplacé par le Marquis de Louvois au poste de surintendant des Bâtiments, Arts et Manufactures. Les futures commandes sont alors confiées à son protégé, Pierre Mignard, et Charles Le Brun tombe dans l'oubli, et décide finalement de quitter Versailles.

Commentaires