Le corps n'est-il qu'une médiation ? Document by cymo80

Le corps n'est-il qu'une médiation ?
Document de réflexion philosophique sur les rapports entre le corps et l'esprit.
№ 14236 | 1,375 mots | 2 sources | 2010
Publié le mars 17, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le corps apparait souvent dans la philosophie renvoyé à autre chose qu'à lui-même, à l'illusion, à l'erreur, au mal, bref, on présuppose généralement que le corps est ce qui permet d'éclaircir le processus cognitif , la diversité des pensées et qu'il sert en ce sens de support, de métaphore .De ce fait, la compréhension , la saisie du corps ne semble possible qu'à partir du moment où il est envisagé comme instrument , comme intermédiaire , à savoir comme un relais entre l'intimité du moi et le monde extérieur.
Dès lors, n'est-ce pas une démarche trop réductrice ? Le corps ne se réduit-il véritablement qu'à être ce par quoi ma conscience, ma subjectivité s'exprime dans le monde ? En d'autres termes, le corps n'est-il qu'une médiation ?

Extrait du document:

Souvent considéré comme source d'erreur, le corps est pensé comme étant incapable de saisir la réalité du monde et est renvoyé au non-être contrairement à l'âme, à l'esprit seules réalité authentiques. Cette opposition entre le corps et l'âme trouve ses bases chez Platon , philosophe de la médiation, qui considère l'âme comme supérieure au corps, incapable d'atteindre la vérité . De ce fait, le corps se place comme secondaire et est relégué au rang des apparences sensibles. Ainsi , le corps n'est qu'in intermédiaire entre l'âme et le monde , il est déprécié et supplanté par l'âme qui se révèle seule capable d'accéder à la vérité et à l'âtre. En d'autres termes, c'est parce qu'on considère un primat de l'âme sur le corps qu'une pensée de la médiation est nécessaire.

Commentaires