Peut-on concilier développement économique et protection de l'environnement ? Document

Peut-on concilier développement économique et protection de l'environnement ?
Dissertation qui cherche à savoir comment assurer le développement des populations les plus démunies sans mettre en péril l'ensemble de la planète.
№ 25572 | 1,615 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le juil. 28, 2011 in Économie , Sciences de l'Environnement
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis les années 1960, l'idée d'une crise environnementale majeure a fait irruption dans le débat public, aussi bien au niveau national qu'au plan international. On s'inquiète désormais de l'accroissement des pol­lutions (de l'air, de l'eau, des sols), de l'accumulation de déchets non recyclables et non biodégradables, de l'aggravation de processus naturels comme l'érosion des sols, de l'augmentation des risques liés à l'eau ou au climat. Plus récemment encore, cette crise a pris une dimension pla­nétaire avec l'épuisement des énergies fossiles, la disparition des espèces, la menace d'un changement climatique. Si l'on ne sait généralement pas évaluer l'ampleur de ces processus (certains vont même jusqu'à douter de leur réalité), cette crise environnementale est mise sur le compte des acti­vités productives et des modes de vie liés au développement économique. L'industrialisation, l'urbanisation, la révolution des transports sont vus comme responsables de dégradations majeures et parfois irréversibles de l'environnement. Or, dans le même temps, les inégalités socio-économiques à la sur­face de la planète apparaissent comme d'insupportables anomalies qu'il convient de corriger. Nul ne conteste le droit et la nécessité des pays sous-développés à accéder au développement. Au contraire, le dévelop­pement est un objectif prioritaire tant au niveau local et national qu'au niveau de la communauté internationale. La question qui se pose est la suivante: comment concilier développement et protection de l'environ­nement? Les enjeux d'une telle question sont de taille : d'un côté, la survie de la planète semble en jeu, de l'autre, c'est le quotidien des individus qui est menacé.
Pour répondre à cette question, nous chercherons d'abord à com­prendre en quoi le développement économique peut être source de dé­gradations environnementales, puis nous analyserons le principe de dé­veloppement durable, qui est présenté aujourd'hui comme une solution. Enfin, nous nous interrogerons sur les limites d'un tel principe.

Extrait du document:

Plus généralement, il existe une indéniable instrumentalisation de ce principe. Au nom du développement durable et de la protection de l'environnement, on maintient parfois autoritairement les inégalités en refusant à certains individus, groupes sociaux ou pays, le droit à se dé­velopper. Certains gouvernements, souvent non-démocratiques - mais pas toujours - instrumentalisent ainsi la protection de l'environnement pour exercer des pressions ou des vexations à l'encontre de minorités dé­rangeantes. Au Brésil par exemple, on empêche les indiens de pratiquer le brûlis au nom de la protection de la forêts, ce qui met en péril leur système alimentaire et leur survie. Dans le même temps, on laisse des entreprises multi-nationales étrangères défricher la forêt au bulldozer. En Chine, au nom de la protection de certaines espèces, on déplace des populations qui sont en fait des minorités qui refusaient jusque là de se soumettre au pouvoir central.

Commentaires