Programme de diffusion du Gers à l'étranger : objectif Pays Bas Document

Programme de diffusion du Gers à l'étranger : objectif Pays Bas
Rapport marketing sur la volonté du département du Gers d'attirer le tourisme hollandais avec la problématique suivante : que faut-il imaginer et mettre en œuvre pour offrir « à la carte » des vacances à la Hollande ?
№ 14585 | 3,275 mots | 0 sources | 2010 | FR
Publié le mars 28, 2010 in Géographie , Tourisme , Marketing
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Notre beau département du Gers a pour but, à partir de cette saison, de renforcer son image touristique auprès d'un pays qui nous pensons, sera susceptible d'être séduit par nos produits touristiques. Ce pays en particulier sera les Pays Bas.
Au cours du rapport suivant, nous définirons les attentes des hollandais, clientèle cible, et feront une analyse afin de dégager nos points forts et saisir les opportunités d'attirer en masse les estivants hollandais. Définir nos points forts ou faibles et déterminer d'éventuelles opportunités ou menaces ne seraient rien sans amener de réelles solutions de communication pour séduire le pays (campagne publicitaire via plusieurs médias…)

A) Analyse des forces et faiblesses du Gers – Objectif : vendre sur le marché émetteur représenté par Les Pays Bas
B) Orientations stratégiques
C) Analyse du positionnement
D) Le Message que le Gers doit diffuser pour attirer la clientèle visée : les touristes Hollandais
E) Les actions à mener

Extrait du document:

Les Pyrénées proches peuvent tenter de par les randonnées pédestres, l'air pur de la montagne, ou même les activités sportives d'hiver. Mais la clientèle hollandaise voyage pour une majeure partie en camping car (89% des nuitées sur le total des hébergements). Si son but est de rejoindre l'Espagne, notre communication et nos moyens permettent de rendre le Gers département étape pour les globetrotteurs. Par ailleurs, il est notable que les hollandais ont la deuxième position en termes de durée de réservation sur le marché touristique européen ce qui représente une « étape longue » et un bon compromis entre eux et notre économie.

Commentaires