Santé, souffrance et guérison dans les religions Document

Santé, souffrance et guérison dans les religions
Essai faisant la synthèse de l'approche de chaque tradition face à la souffrance et la mort pour ensuite en dégager les messages qui pourraient aujourd'hui soulager ceux qui ne trouvent plus le chemin de la foi permettant de dépasser la souffrance.
№ 23530 | 2,155 mots | 4 sources | 2008 | FR
Publié le mars 31, 2011 in Médecine et Santé , Religion , Théologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le lien entre les religions et la notion de guérison est très important, de tout temps l'homme confronté à sa condition humaine – souffrance du corps et de l'âme, mort – a cherché des explications et donc posé des questions sur son origine « divine » et sa place dans le monde. Étymologiquement le mot grec Soteria a donné les mots Salut et santé, semblant relier la quête de guérison avec celle de Dieu. Jean-Yves Leloup se demande si l'origine du sentiment religieux, ne proviendrait pas de l'expérience de la souffrance et du mal dans le monde et par conséquent de l'effort d'y donner un sens ou de s'en délivrer. En effet, dans la plupart des traditions ces deux aspects sont intimement liés, la souffrance et la mort menant toujours à s'interroger sur Dieu et son dessein pour l'homme.
La santé parle d'intégrité physique et morale et le salut d'intégrité divine, mais si chaque tradition aborde les domaines de la souffrance et de la mort différemment selon son histoire et ses modes de vie, elles ont toutes un objectif commun qui sont la recherche de la plénitude et de l'unité au-delà de la mort.

1-Approche de la notion de souffrance et de mort dans les principales traditions
2-L'homme moderne face à la souffrance

Extrait du document:

Le message s'adresse en fait à tous les êtres humains qui sont égaux face à la souffrance ce qui induit l'importance du soin accordé au souffrant. La maladie et la souffrance sont envoyées par Dieu pour combattre l'attachement excessif au monde (ainsi que le prône Bouddha) et la maladie coupe l'homme de ce monde afin de lui permettre de se relier à Dieu et de se convertir.

Commentaires