Comparaison du développement économique de la Chine et de l'Inde Étude de Cas by anyaboudaoui

Comparaison du développement économique de la Chine et de l'Inde
Etude de cas qui souligne l'avance de la Chine sur l'Inde et s'interroge sur les raisons de ce phénomène.
№ 5384 | 2,960 mots | 2 sources | 2008
Publié le avr. 30, 2008 in Économie , Relations Internationales
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Depuis quelques années, on assiste à la rapide émergence de la Chine et de l’Inde en tant que forces majeures de l’économie mondiale. Les deux géants asiatiques possèdent un taux de croissance exceptionnel qui attire l’attention. Les interrogations concernant leur possible domination de la scène économique mondiale dans les dizaines d’années à venir sont de plus en plus d’actualité.
Le document analyse tout d’abord les caractéristiques communes des deux économies, ainsi que leurs résultats présents respectifs.
Puis souligne que les deux pays ont choisi des modèles de développement bien différents, ce qui peut expliquer les différences de performances. Enfin, il examine les perspectives futures des deux économies, ce qu’elles doivent améliorer ou réaliser afin de maintenir leur chemin ascendant.

I. Les économies indienne et chinoise, des années 1980 à aujourd’hui : une situation initiale similaire menant à des résultats divergents

II. La réussite du modèle chinois

III. Perspectives futures

Extrait du document:

Les deux pays ont tout d’abord des traits communs intrinsèques. A eux deux, ils regroupent plus du tiers de la population mondiale et représentent d’importantes puissances territoriales situées dans la même zone géographique. Ces deux pays émergents ont également la particularité de conserver un fort taux de pauvreté malgré leurs incroyables performances économiques. En 1980, le revenu par habitant des deux pays était en effet extrêmement bas. Chacun d’entre eux rencontre également de gros problèmes au niveau de leur système éducatif. Tous deux étaient aussi à cette période très autarciques et très peu intégrés à l’économie mondiale.

Commentaires