Écroulement du Triolet et complexe morainique du Haut Val Ferret Étude de Cas by bertille89

Écroulement du Triolet et complexe morainique du Haut Val Ferret
Étude de cas s'interrogeant sur l'impact des écroulements sur la géomorphologie glaciaire et sur leur rôle prépondérant dans l'évolution des versants.
№ 21072 | 2,500 mots | 2 sources | 2010
Publié le nov. 15, 2010 in Sciences de l'Environnement , Géographie , Ecologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Distinguer les dépôts d'écroulement de certaines formes glaciaires ne relève pas toujours de l'évidence, notamment dans les espaces où les deux processus se sont combinés pour sculpter le relief actuel. Nous avons choisi de nous centrer ici sur un des écroulements les plus connus des Alpes : celui du Haut Val Ferret (Massif du Mont-Blanc, Italie), survenu le 12 septembre 1717. La masse se serait vraisemblablement détachée de l'Aiguille de l'éboulement (3601 m), tombant sur le glacier du Triolet après une chute de 400 mètres.

1- Un dépôt aux formes mixtes : des interprétations contradictoires
2- Relecture critique des méthodes de datation (absolues et relatives)
3- Quels risques à l'heure de la dégradation du permafrost ?

Extrait du document:

Cette situation n'est pas anodine, puisqu'elle place l'Aiguille en question dans les Massifs centraux, sculptés dans les roches cristallines, ayant connu un englacement généralisé au Quaternaire et conservant les appareils glaciaires les plus importants des Alpes. Processus glaciaires et périglaciaires se sont associés pour donner des paysages de crêtes acérées, d'aiguilles, de grands versants rocheux à tabliers d'éboulis, et de complexes morainiques impressionnants.

Commentaires