Extension de marque et stratégie marketing Étude de Cas by KaraMaX

Extension de marque et stratégie marketing
Étude de cas portant sur le produit Taillefine du groupe Danone et analysant la stratégie de Taillefine, sa situation actuelle ainsi que les extensions possibles envisageables et les nouveaux éléments de communication possibles.
№ 25087 | 12,275 mots | 13 sources | 2010 | FR
Publié le juin 27, 2011 in Commerce , Communication , Consommation , Management , Marketing
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

C'est en 1966 que l'entreprise Danone est créée mais ce n'est qu'en 1976 que le groupe que nous connaissons actuellement existe réellement suite à la fusion avec l'entreprise BSN. Depuis cette date, l'ascension de Danone est fulgurante et ce groupe se positionne rapidement comme un leader européen puis mondial dans tous les secteurs de l'agroalimentaire. A la fin des années 1990, le groupe connaît une implantation industrielle dans près de 120 pays, sans compter ses seuls points de ventes. Depuis 1996, Franck Riboud, nouveau directeur de Danone, décide, pour augmenter encore davantage la marge du groupe, de recentrer ses activités sur trois axes majeurs que sont les produits laitiers frais, les eaux et les biscuits/snacks. Danone a, de plus, mis en place une stratégie des marques très poussée avec des formes de déclinaisons particulière.
L'analyse de la marque Taillefine (considérée comme une marque prénom) mettra en évidence cette politique.

Partie 1: Analyse interne et externe de Danone
Partie 2: La politique stratégique marketing et commerciale de Danone
Partie 3: La politique stratégique de taillefine et ses diverses extensions

Extrait du document:

La stratégie de Danone, c'est-à-dire se concentrer sur trois pôles et développer ceux-ci de façon horizontale sur tous les pays du globe est, pour l'instant, bonne car l'entreprise réalise des bénéfices et à une rentabilité accrue. Ainsi en 2002 son rythme de croissance était de 7 % meilleur que ces principaux concurrents à savoir Unilever 1.5 % et Nestlé 4. 5 %. Au premier trimestre 2004 l'entreprise a 9.8 % de croissance interne et si le résultat a baissé de 34.6 % en 2003 elle n'est dû qu'a la cession de Kronenbourg en 2002 car le bénéfice augmente de1.3 % hors éléments exceptionnel.
  • Mémoire qui se demande en quoi les nouveaux types de réseaux sociaux sur internet représentent une opportunité pour les entreprises et leurs stratégies de marketing direct.
    № 4404 | 6,740 mots | 21 sources | 2008 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Monographie portant sur la segmentation stratégique qui permet à l’entreprise de définir ses activités, ainsi que sur la segmentation marketing, qui lui permet d'adapter ses produits à la demande des clients.
    № 4354 | 3,180 mots | 0 sources | 2008 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Etude de cas portant sur le marketing direct et le e-commerce utilisés par le "Club Med" pour conquérir de nouveaux clients.
    № 16506 | 9,350 mots | 0 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires