La Birmanie...vers une transition démocratique ? Étude de Cas

La Birmanie...vers une transition démocratique ?
Étude de cas se demandant comment expliquer le maintien au pouvoir pérenne de la junte militaire en Birmanie et en quoi les élections de novembre 2010 et la récente libération de Aung Sann Suu Kyi ne permettent pas de prédire une transition démocratique.
№ 28342 | 2,015 mots | 15 sources | 2012 | FR
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 2012, les 50 millions de Birmans observeront le 50e « anniversaire » de l'arrivée au pouvoir d'une junte militaire. La vie politique de la Birmanie est centrée autour d'un bras-de-fer politique et médiatique entre une junte militaire au sommet de la dictature et l'icône de la démocratie Aung San Suu Kyi. Dans ce rapport de force, le développement semble être laissé pour contre : les deux tiers de la population vivent en dessous du seuil de pauvreté onusien, le pays est classé parmi les moins avancés et le taux de mortalité infantile est de 100 %. Le pays reste très agricole et l'accès à l'électricité reste difficile dans la plupart des villes.

I. Un pouvoir militaire inamovible ?
II. 2010 : des élections, une libération … mais pas de transition démocratique

Extrait du document:

Dix ans plus tard, en août 2003, le général Khin Nyunt expose la feuille de route en sept points vers une démocratie qu'il veut être une « démocratie disciplinée » qui prévoit une nouvelle Constitution et la tenue d'élections législatives et provinciales. Pour Renaud Egreteau, de l'université de Hong Kong, le processus est une première dans l'histoire institutionnelle récente du pays et une véritable transition démocratique, certes lente, est néanmoins en cours.

Commentaires