Le café : un grand marché mondial Étude de Cas by lesdocumentsmalins

Le café : un grand marché mondial
Etude de cas analysant la production, le marché et la consommation du café dans le monde.
№ 30128 | 6,903 mots | 5 sources | 2013 | FR
Publié le oct. 13, 2013 in Commerce , Relations Internationales , Nutrition
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le café est un breuvage né en Éthiopie. On raconte que lors d'un incendie de forêt, en Abyssinie, les caféiers en feu dégagèrent une délicieuse odeur, typique de celle que l'on rencontre chez les torréfacteurs. Les témoins de cet incendie récupérèrent les grains brûlés par le feu, les écrasèrent et les firent cuire afin d'en réaliser un breuvage. Ce fut la naissance du café.
Au 8ème siècle, les feuilles et les fruits fraîchement cueillis étaient utilisés en décoction. Ce n'est qu'au 15ème siècle que les Arabes firent griller les grains entiers sur des dalles de pierre très chaudes, avant de les piler pour les réduire en poudre afin d'en préparer la boisson tonifiante que nous connaissons.

1. Producteurs et lieux de production
2. La filière : du producteur au consommateur
3. Le commerce du café peut-il être facteur de développement dans les pays du sud ?

Extrait du document:

Il faut savoir que dans la cadre du marché du café, les relations sont exigües. Tout d'abord, il faut savoir que dix pays en développement produisent les ¾ du café consommé dans le monde. Leur production est très inégale ; le Brésil produit à lui seul près du tiers du total. Les pays de l'Union européenne consomment à eux seuls près de 60% du café consommé dans le monde et l'Amérique du Nord près de 30%.
Dans le système traditionnel, la relation commerciale qui s'établit entre pays développés et pays en développement est une relation de domination qui s'effectue au détriment des petits producteurs de café. Dans le système qui vise à instaurer le commerce équitable, une tentative est menée pour préserver un revenu plus élevé et plus régulier aux petits producteurs mais la condition est que le consommateur des pays développés accepte de payer plus cher le paquet de café.

Commentaires