Nouvelles Frontières, l'industrie du « Tour Operating » Étude de Cas

Nouvelles Frontières, l'industrie du « Tour Operating »
Etude de cas sur un atelier qui traite des principales questions stratégiques auxquelles "Nouvelles Frontières", une firme spécialisée à l'organisation de voyage, a récemment été confrontée.
№ 30856 | 6,495 mots | 20 sources | 2014 | FR
Publié le août 27, 2014 in Management , Marketing
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Pour réussir le pari de devenir le leader du tour operating en France, Nouvelles Frontières a su déterminer des principes simples auxquels elle s'est toujours tenue : des prix bas, une intégration des activités destinée à maîtriser les prestations et les marges, une diversification des produits pour accompagner l'embourgeoisement de la clientèle.
Pour gagner le combat sur les prix, Jean Christian Pinot, un des membres fondateurs aujourd'hui patron de l'international, a ainsi écumé le Maghreb, l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Asie dans le but de négocier des tarifs imbattables avec Royal Air Maroc, Air Jordanie ou Air Afrique. L'idée eu un succès immédiat puisque dans les années 1970 les long courriers étaient inabordables pour les étudiants.

I. Identité de l'entreprise
II. Présentation de la stratégie
III. Analyse du management
IV. Evaluation de la stratégie et du management

Extrait du document:

Nous nous trouvons donc ici face à la question stratégique majeure qui se pose à Nouvelles Frontières : comment faire entrer une entreprise ayant un tel ancrage culturel dans l'ère du tour opérating à l'échelle européenne. Il n'y a en effet qu'un pas pour que ce partenariat ne se transforme en une fusion pure et simple et de laquelle Nouvelles Frontières aurait peu de chance de sortir indemne. Il semble d'ailleurs que ce soit l'excellente image de marque dont jouït l'entreprise qui l'ait sauvé jusqu'ici de la disparition.
En effet, malgré ses nombreux succès, Nouvelles Frontières reste terriblement fragile. Certes, la petite association est devenue le premier tour-opérateur français mais elle n'a jamais eu de culture de rentabilité et face aux géants étrangers de son secteur une telle attitude ne sera guère tenable.

Commentaires