Une nouvelle conception artistique dans l’art de Christo et Jeanne-Claude Étude de Cas by Laïla

Une nouvelle conception artistique dans l’art de Christo et Jeanne-Claude
Etude qui présente la nouvelle forme d’art des Christo à travers la présentation de plusieurs de leurs oeuvres. Cette nouvelle conception artistique s’installe à l’air libre et se veut gigantesque, spectaculaire, mais surtout éphémère.
№ 5809 | 1,450 mots | 6 sources | 2007
Publié le mai 20, 2008 in Architecture , Arts
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Christo Javacheff est né à Gabrovo, en Bulgarie, le 13 juin 1935. Il fit des études aux Beaux-arts de Sofia de 1953 à 1956, puis part s’installer à Paris en 1958, où il fait ses premières œuvres : des peintures abstraites et des empaquetages d’objets. Jeanne-Claude Denat de Guillebon est française.
En 1958, ils se rencontrent et commence alors leur collaboration artistique, ainsi qu’une forte histoire sentimentale.
Ils devinrent célèbre grâce à leurs «empaquetages» et à leurs travaux monumentaux. Les empaquetages consistent à emballer des monuments, sculptures, ponts, éléments naturels qui existent déjà. Ils firent aussi beaucoup d’installations en ville et dans la nature.

I. Une nouvelle façon de confectionner l’œuvre d’art
a. Utiliser ce qui existe déjà
b. Un côté industriel

II. Un nouveau support artistique
a. Similitudes avec le Land Art
b. L’art dans la ville

III. Pourquoi faire ses installations monumentales ?
a. Le contexte de l’époque
b. Les messages que leurs œuvres véhiculent

IV. Exemples d’empaquetage et d’installation urbaine
a. Le Pont Neuf Empaqueté, Paris, 1975-1985
b. The Gates, New York, 2004-2005

Extrait du document:

L’art traditionnel est basé sur une création de l’artiste qui fait tout avec ses propres mains. On le voit par exemple en sculpture, le sculpteur peut partir d’un bloque de bois ou d’une boule de terre cuite et avec ceci, la façonner, créer son œuvre.
L’œuvre des Christo, en est totalement différente. Leur action consiste plus dans l’idée que dans l’installation en elle-même. Il ne créent rien, mais partent de choses qui existent déjà et y ajoute simplement un élément qui lui aussi est bien réel. Cela leur a donc valu diverses débats au sujet de leur art : justement beaucoup se sont longuement demander si on pouvait considérer leurs œuvres comme artistiques.

Commentaires