Cellules souches pluripotentes Exposé by thibaut14e

Cellules souches pluripotentes
Exposé s'interrogeant sur les avancées, les espoirs, ainsi que les limites et les obstacles au développement des cellules-souches pluripotentes.
№ 27940 | 1,010 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le févr. 20, 2012 in Biologie , Médecine et Santé , Sciences
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On sait utiliser les cellules-souches pluripotentes depuis 1995. La recherche a pour vocation d'obtenir des avancées en termes de développement clinique, ou d'application in vitro. L'espoir des chercheurs est de parvenir à recréer des tissus humains entiers à partir de cellules souches humaines, ceci afin de pallier au manque de greffon (15 608 demandes de greffes pour 4 708 greffons en France en 2010, en 2009 : 250 personnes en liste d'attente sont décédées, faute d'avoir reçu une greffe à temps). En laboratoire ces cellules peuvent aider à mieux comprendre les processus physiologiques des pathologies difficiles à étudier in situ. Il y a deux types de cellules souches pluripotentes : les cellules-souches embryonnaires (CSE), issues d'embryon au stade blastocyste (5 à 7 jours), et les pluripotentes induites (IPS), issues de cellules somatiques. Elles peuvent, placées dans un milieu adéquat, se différencier en un type cellulaire voulu, donnant suite à des tissus spécialisés (dans le but de guérir des lésions cutanées, brûlures, AVC…).

1) Les compétences actuelles
2) L'orientation des recherches
3) Les limites actuelles

Extrait du document:

En 2006, l'équipe de recherche de Yamanaka (de l'université de Kyoto) réussit à reprogrammer des cellules somatiques à partir de fibroblastes de souris, en cellules pluripotentes, grâce à une transfection de facteurs de transcription : ce sont donc les premières cellules pluripotentes induites. En 2007, l'expérience a été renouvelée avec succès sur des fibroblastes humains. Ainsi un simple cocktail de 3 ou 4 gènes suffit au chercheur pour réveiller le potentiel des cellules somatiques, et créer des CSPI.

Commentaires