Construction du canon biblique Exposé by L

Construction du canon biblique
Exposé se demandant en quoi l'établissement progressif du canon biblique, judaïque puis chrétien, répond à un impératif d'unification et de rassemblement.
№ 22070 | 3,085 mots | 5 sources | 2011
Publié le janv. 10, 2011 in Histoire , Religion , Théologie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le terme de «canon » vient du grec « kanôn », qui signifie règle, mesure, modèle, lui même emprunté à l'hébreu « qaneh » : roseau, canne, mesure. S'il désignait ainsi au début l'instrument de mesure du charpentier, il devient, philosophiquement, la rège de conduite, la norme à respecter. C'est ainsi qu'au 2ème siècle le mot passe dans le vocabulaire chrétien pour désigner la règle de l'assemblée, la conduite en fait de gouvernement à adopter par chaque communauté. Saint-Paul utilisera quant à lui le mot « kanôn » pour désigner l'étendue des territoires qu'il entend évangéliser.
Ce n'est qu'au IVème siècle que le mot sera réellement mis en rapport avec la Bible et prendra son acception actuelle, désignant, dans toutes les religions, l'ensemble des textes considérés comme sacrés et régissant le culte.


I- L'établissement du canon chrétien : une volonté de rassemblement qui suscite dès les premiers siècles des divisions multiples
II- Des débats plus récents qui paraissent insolvables et ont de lourdes conséquences
III- L'établissement du canon hébraïque : une réponse à un impératif d'homogénéisation, d'unification et d'enseignement

Extrait du document:

Vers l'an 400 avant Jésus Christ, lorsque la Babylonie passe sous domination perse, les Juifs obtiennent le droit de mettre fin à leur exil et de retourner vers Jérusalem.
Un petit groupe, mené par le scribe Esdras, y part pour rebâtir autour de la ville et du temple détruits une nouvelle communauté.

Commentaires