"Ethique protestante et esprit du capitalisme" de Weber Exposé

"Ethique protestante et esprit du capitalisme" de Weber
Exposé sur le lien entre l'engagement éthique motivé par le Salut, pour impulser la dynamique de la productivité capitaliste et le capitalisme naissant face à « un monde de puissances hostiles » dans l'ouvrage de Weber.
№ 31305 | 5,320 mots | 0 sources | 2015 | FR
Publié le mars 31, 2015 in Histoire , Philosophie , Sociologie
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans cet ouvrage Weber va essayer de comprendre ce qui fait la spécificité culturelle de l'Occident moderne.
Le point de départ de Weber est qu'il s'interroge sur la conduite des individus, ce qui motive les individus à se consacrer entièrement à un travail régulier et efficace.
Mais il va également montrer un lien d'affinité entre certaines conceptions protestantes et l'esprit d'entreprise. Il a en effet observé que le capitalisme s'est développé dans régions marquées par le protestantisme, et c'est pour cette raison qu'il va se demander s'il n'existe pas un facteur qui aurait favorisé le capitalisme. Ainsi Weber dresse le portrait du protestant puritain (type idéal) qui ne peut que travailler pour se prouver qu'il est élu de Dieu (et qui doit réinvestir les fruits de son travail).

I- La contrainte spécifique d'un engagement éthique motivé par le Salut, pour impulser la dynamique de la productivité capitaliste
II- Traditionalisme et esprit du capitalisme : un capitalisme naissant face à « un monde de puissances hostiles »

Extrait du document:

Tout d'abord Weber distingue 4 orientations de l'action, qui peuvent se classer en deux groupes: celui où les individus ont une faible conscience du sens qu'ils donnent à leurs actions et inversement celui où les individus ont une forte conscience du sens qu'ils donnent à leurs actions. A savoir que ces 4 orientations ne sont que des idéaux-types et ils ne servent que dans le but de rapprocher un de ces modèles à la réalité
Commençons par nous intéresser au premier groupe qui est spécifique aux actions sociales des sociétés traditionnelles et où Weber distingue:
L'action traditionnelle dans laquelle le comportement de l'individu est guidé par la coutume et la croyance, et l'action affective qui correspond à des réactions instinctives (telle que donnée une gifle sous le coup de l'émotion).

Commentaires