Étude sociale du clergé aux XVIIème et XVIIIème siècles Exposé

Étude sociale du clergé aux XVIIème et XVIIIème siècles
Exposé se demandant quelles sont les particularités des membres du clergé et quels rôles, ils jouent chaque jour dans leur paroisse.
№ 19409 | 3,875 mots | 0 sources | 2010
Publié le août 30, 2010 in Histoire , Religion , Théologie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le premier ordre du royaume a un poids considérable dans l'Ancien régime, tout simplement parce qu'il représente la seule religion officielle e, France. En effet, deux grandes dates son à retenir du point de vue religieux : tout d'abord celle du 6 octobre 1683 où Louis XIV ordonne l'expulsion des juifs du royaume et 1685 et la révocation de l'Édit de Nantes qui provoque la chasse aux protestants. Le clergé est le seul représentant de Dieu sur terre, il a donc la charge de l'âme des fidèles. Dans une époque où la religion est très présente, cela donne un poids considérable au clergé.Le clergé dans son ensemble a donc un poids considérable dans la France d'Ancien Régime.

I°/ Devenir et être prêtre
II°/ Les ressources du clergé : des inégalités de traitement

Extrait du document:

Il y a de fortes disparités régionales en vocations sacerdotales : dès la fin du 17e siècle on commence à s'apercevoir que des régions sont excédentaires en prêtres alors que d'autres sont en déficit. Par exemple, l'Auvergne ou la Bretagne forment beaucoup plus de prêtres qu'elles n'en n'ont besoin. A l'opposé des diocèses comme celui de Bordeaux manquent de prêtres.

Commentaires