Hérésies des XIème et XIIème siècle Exposé by zakzak

Hérésies des XIème et XIIème siècle
Exposé qui analyse le rôle des hérétiques en tant que protagonistes actifs de la mise en place de la réforme grégorienne.
№ 13568 | 5,475 mots | 7 sources | 2009
Publié le janv. 28, 2010 in Histoire , Religion
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le tableau que l'on pourrait dresser sur la période allant de l'an Mil au XIIIe siècle dénombrerait les réformes conduites par l'Église pour s'adapter aux temps nouveaux. Pendant cette période, l'orthodoxie subit un processus de formulation systématique et rationnelle du corps de ses croyances et pratiques liturgiques, sacramentaire et culturelle. L'Église cherche à rassembler. En ce temps, le pouvoir avait à sa tête les glaives temporels et spirituels. À eux incombait la tâche de maintenir hors de tourmente la chrétienté. Or, l'état de délabrement dans lequel se trouvait l'organisation ecclésiale et que l'empire crée un climat de tension combattue le par l'instauration de la Paix de Dieu.

1.Les sources polémiques
2.Les hérétiques
3.La réforme grégorienne

Extrait du document:

La Bible forme ainsi au début du XIe siècle le noeud de la vérité. Elle répond aux questions que ne peut trancher le débat intellectuel. Mais sur ce point, tout le monde est d'accord comme le montre l'exemple d'Arras. Les hérétiques s'opposent fermement à la liturgie « inventé pour le plaisir des hommes » ce qui, pour les documents concernant la première moitié du XIe siècle (et à un moindre degré pour les autres) nous replonge dans une ambiance Clunisienne. Les intentions premières de Cluny étaient de fuir le monde et ses turpitudes, l'argent, la bonne chair, les femmes, devenir un modèle. Directement rattachée à l'église de Rome (au pape), Cluny devient alors une référence. Le succès qu'elle rencontre fait que, peu à peu, l'abbaye se laisse emporter par les facilités que provoque l'abondance des biens (rappelons que les hérétiques décrits dans le corpus rejettent l'argent ...) Prenant pour prétexte que les églises doivent attirer par magnificence.

Commentaires