Homosexualité et cinéma Exposé by AV

Homosexualité et cinéma
Exposé analysant les rapports du cinéma à l'homosexualité et la façon dont le personnage homosexuel est représenté des années 50 à nos jours.
№ 12998 | 4,100 mots | 0 sources | 2009
Publié le oct. 31, 2009 in Cinéma , Sociologie , Arts , Histoire de l'Art
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Longtemps, en littérature comme au cinéma, dans les films hollywoodiens et par extension dans l'ensemble de l'industrie cinématographique à l'échelle de la planète, la représentation de personnages homosexuels a été tributaire des préjugés traditionnels (...)
Quand donc cessera-t-on de représenter les homosexuels comme des êtres à part, mettant toujours entre eux et le public une sorte de barrière invisible, qu'ils soient à plaindre ou à admirer ?

1. Hollywood à l'âge d'or: l'homosexuel dégénéré
2. L'homosexuel comme personnage à plaindre
3. Les années 70 : maniérisme et transgression
4. Les années 90 : l'apparition du Sida au cinéma

Extrait du document:

Philadelphia, de Jonathan Demme, sorti en 1991, est le premier film à mettre en scène un homosexuel incarnant le prototype même de la classe moyenne américaine. Il s'agit d'un avocat, profession largement répandue et respectée aux Etats-Unis, entouré d'une famille aimante, qui vit dans un pavillon de banlieue et rappelle un peu les stéréotypes de la famille américaine modèle des années cinquante. Son attitude respire la bonté et la générosité, on le voit partout et en toutes circonstances aimable et soucieux des autres, que ce soit avec ses collègues de travail ou même ses patrons qui l'ont si injustement licencié parce qu'il était séropositif.

Commentaires