Humanitaire : faire face aux problèmes de genre Exposé by marie77

Humanitaire : faire face aux problèmes de genre
Exposé qui étudie les origines des rapports homme femme de cultures différentes au sein d'associations humanitaires et qui analyse la manière dont les associations font face aux problèmes liés au genre.
№ 14388 | 7,790 mots | 3 sources | 2010 | FR
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

A bien des égards, le statut des femmes dans le monde du travail reste inférieur à celui des hommes. Du salaire à la position hiérarchique, tout est bien souvent plus favorable aux salariés masculins, à croire que l'on n'a pas encore atteint la « civilisation » dont parle Stendhal. On peut se demander si ce cliché s'étend au monde de l'humanitaire et du développement, si la question du genre se pose également au sein des associations œuvrant dans ces domaines. Il convient d'abord de repréciser la définition du genre. Le « genre », ou « identité sexuelle », désigne le rôle d'ordre social joué par les hommes et les femmes qui leur sont dévolus en fonction de leur sexe. On parle de rôle « sexosociaux ». Ces rôles sont propres à des contextes socio-économiques, politiques et culturels. Or s'il y a bien des personnes qui font face à une diversité de contextes, ce sont les bénévoles travaillant dans l'humanitaire.
En quoi cette diversité de situations oblige-t-elle les associations humanitaires à se poser la question du genre ?

A] La diversité des situations
B] Origines des rapports hommes/femmes constatés
C] Comment les associations font-elles face aux problèmes de
genre en France et à l'étranger ?


Extrait du document:

En ce qui concerne tout d'abord la place des hommes et des femmes dans la hiérarchie, la situation est sans équivoque : ce sont les hommes qui dirigent, tandis que les femmes, même si elles sont présentes en nombre dans l'association, n'occupent que des postes de terrain ou de moindre importance en matière de décision. Ainsi en 2003, dans les associations françaises, près de 60% des hommes occupaient les postes décision.
Par ailleurs, hommes et femmes ne sont pas aussi nombreux selon la nature de l'association et le domaine dans lequel elle s'engage. Les hommes sont plus nombreux dans les syndicats, les associations d'anciens élèves, tandis que les femmes s'engagent davantage dans l'humanitaire, le culturel ou en tant que parent d'élève.

Commentaires