L'art contemporain à l'épreuve du temps... Exposé by heloise200

L'art contemporain à l'épreuve du temps...
Exposé portant sur l'art contemporain, expliquant notamment métier de restaurateur-conservateur et se demandant pourquoi une œuvre contemporaine nécessite d'être restaurer et pourquoi cette restauration s'avère difficile. (pdf)
№ 22237 | 5,820 mots | 16 sources | 2011
Publié le janv. 23, 2011 in Arts , Histoire de l'Art
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce sujet est vraisemblablement un thème d'actualité dans le monde des restaurateurs de tableaux. L'une des premières raisons, qui peut frapper tout le monde même sans être connaisseur, est celle-ci: il est constaté, de plus en plus, qu'une œuvre contemporaine nécessite d'être restaurée dans le même courant du siècle de sa création, alors qu'elle est plus « neuve », plus récente qu'une œuvre du 16°, 17° siècle qui, bien souvent, arrive jusqu'à nos jours dans un meilleur état. Pour aborder ce sujet, il nous faut avant tout comprendre le métier de la conservation-restauration de tableaux. Dans cette partie je vous parlerez de son histoire, le métier en général, son éthique, sa déontologie Ensuite nous rentrerons dans le vif du sujet, où je vous expliquerai les raisons de ce constat, à travers l'histoire essentiellement, où j'évoquerai une différence dans la formation du peintre et une différence de la perception de l'art. Pour terminer, j'exposerai la situation du restaurateur déchirée entre des œuvres qui se conservent mal et des œuvres qui au contraire ont résisté au temps mais qui sont peu renouvelée, dans le sens où de moins en moins de peintures sont réalisées dans les règles de l'art.

I) Le métier de restaurateur - Conservateur
II) Explications de ces constats
III) La situation actuelle

Extrait du document:

En effet, la véritable question relève d'un problème assez philosophique. Si l'on restaure, c'est automatiquement parce que l'Homme apporte un jugement sur une œuvre. Et pourtant, nous verrons dans la partie déontologique du métier, qu'il est impensable pour le restaurateur d'avoir un jugement. Car, dans ce cas là, il risque de tomber dans un défaut fatal, celui de préférer un tableau et donc de lui apporter un meilleur soin par rapport à un autre.

Commentaires