L'art religieux du 19ème siècle Exposé by heloise200

L'art religieux du 19ème siècle
Exposé qui mène une recherche sur l'art religieux au XIXème siècle, époque à laquelle celui-ci connaît un essor tout particulier.
№ 22252 | 1,200 mots | 5 sources | 2011
Publié le janv. 24, 2011 in Arts , Histoire de l'Art
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le XIX ème siècle est une date phare dans le domaine de l'art religieux. Aujourd'hui on ne peut pas dire que cela serait le genre de commande qu'on passerait, pour l'exposer chez soi par exemple. D'une manière logique, si le XIX ème siècle connait un essor dans le monde de l'art religieux, c'est que l'Eglise présente une position particulière à cette époque également. Je vous invite alors, dans la première partie, à prendre connaissance du contexte historique de l'Eglise au XIX ème siècle puis d'analyser la croissance de l'art religieux au même siècle.

I) La situation de l'Eglise en France au XIXème siècle
II) L'art religieux au XIXème siècle

Extrait du document:

Ici, le tableau de Breton met en scène des clercs et des jeunes laïcs parcourant les champs sous les yeux de villageois agenouillés. L'importance des processions dans le Nord et en Bretagne, ne surprend pas puisque ce sont des régions très catholiques. Cette peinture confirme qu'à travers toute la France, on note au XIXe siècle un fort attachement des populations aux pratiques du catholicisme populaire. L'Eglise est une source d'espérance pour les paysans qui compte remettre à dieu leurs soucis quotidiens. En même temps, les processions peuvent apparaître comme une forme de superstition. Les manifestations de ce "christianisme cosmique" gênent parfois la hiérarchie : dans la seconde moitié du siècle, elles paraissent "bien peu chrétiennes" à l'évêque d'Arras. Par ailleurs, depuis le Concordat de 1801, ses processions sont classées dans la catégorie des "manifestations extérieures du culte sur la voie publique", autrement dit la responsabilité de l'ordre revient à la police municipale.

Commentaires