L'autobiographie dans l'œuvre de Jean-Jacques Rousseau Exposé by mayanenita

L'autobiographie dans l'œuvre de Jean-Jacques Rousseau
Bref exposé traitant des rapports de J.J. Rousseau avec l'autobiographie à travers trois œuvres : les Dialogues, Les Rêveries du promeneur solitaire et les Confessions.
№ 25025 | 1,065 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le juin 26, 2011 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Jean-Jacques Rousseau (1712-1782), philosophe et écrivain du siècle des Lumières marque l'essor du genre autobiographique dans la littérature du XVIIIe siècle, renouvelle et modernise ce genre déchu. Il a ainsi rédigé trois œuvres autobiographiques majeures : Les Confessions (rédigées entre 1766 et 1769, publiées de manière posthume en 1782), Rêveries du promeneur solitaire (1776) et Les Dialogues (Rousseau juge de Jean-Jacques) en 1772. La démarche de Rousseau dans chacune de ces œuvres autobiographiques est à chaque fois différente.


I Rousseau et l'autobiographie
II Fonctions de l'autobiographie
III Problèmes inhérents au genre autobiographique et illustration chez Rousseau

Extrait du document:

Pour Jean-Jacques Rousseau, l'autobiographie est dans le cas des Confessions une justification aux attaques de Voltaire. Il souhaite par ce biais restaurer son image publique et exposer ses thèses au public. C'est donc une défense et un moyen de faire passer ses idées. Les Confessions sont également ainsi que le titre le laisse entendre une confession, c'est-à-dire que Rousseau s'inspirant de Saint Augustin et des ses confessions, souhaite donc s'inspirer de la quête autobiographique spirituelle du religieux en mettant en avant ses faiblesses dans une volonté d'absolue sincérité.

Commentaires