L'avortement au XXème siècle Exposé

L'avortement au XXème siècle
Exposé portant sur les origines des lois sur l'avortement mais aussi ses évolutions, sa diffusion géographique en France métropolitaine et dans les départements et territoires d'outre-mer.
№ 12953 | 4,335 mots | 7 sources | 2009
Publié le oct. 26, 2009 in Histoire , Médecine et Santé , Sociologie
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le XIXème semble être le siècle de la généralisation de l'avortement et de son extension à toutes les couches sociales de la population. Ce n'est que dans les premières décennies du XX ème que s'impose le principe de la liberté à disposer de son corps, en même temps que la profonde libéralisation des mœurs qui consacre la victoire du droit individuel sur les considérations religieuses, sociales, nationales ou familiales. En quoi l'avortement au XX ème apparaît-t-il comme un sujet à la fois démographique, politique et sociétal ?

1. La législation en matière d'interruption volontaire de grossesse
2. L'évolution des interruptions volontaire de grossesse
3. La diffusion de l'interruption volontaire de grossesse en France

Extrait du document:

A partir du XVI ème, la répression change de nature, la condamnation pour avortement, qui était jusque-là le fait des tribunaux ecclésiastiques, devient peu à peu un domaine relevant de la justice royale. Le diagnostic de l'avortement est également difficile à établir. Avec les Lumières, cette répression est critiquée, l'avortée passe du statut de criminel à celui de victime. Elle prend la figure de la jeune fille fautive qui a enfreint la loi et risqué sa vie pour sauver son honneur. La Révolution consacre cette évolution, la fille n'est plus poursuivie, c'est les avorteurs qui le sont dans le code pénal de 1791. Dès 1810, on revient à la répression de la femme avortée. L'article 317 de 1810 est le fondement de la répression de l'avortement jusqu'à sa révision en 1923...

Commentaires