L'élevage équin en France Exposé by zougui

L'élevage équin en France
Exposé qui présente l'élevage équin en France, ses objectifs et ses évolutions.
№ 4098 | 5,700 mots | 11 sources | 2007
Publié le mars 04, 2008 in Sport , Vétérinaire
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il existe 41 races de chevaux, poneys et ânes, reconnus et élevés en France, pour 100 000 reproducteurs dont 6 000 étalons. Le territoire français dénombre environ 45 000 élevages qui, pour être considéré comme tel, doivent posséder au moins une poulinière. Les élevages équins se trouvent principalement dans le Nord-ouest et l’Ouest du territoire mais se dispersent progressivement. Le cheval est un produit agricole, mais il est clair que les éleveurs, en dehors des chevaux de courses sont souvent des amateurs.
En dehors de l’élevage, le cheval plait énormément aux Français. Sport de masse ou sport d'élite, il est adapté à tous les publics et à tous les goûts : des petits poneys shetlands aux chevaux de selle français, du saut d'obstacles à l'attelage en passant par l'endurance. D’ailleurs, la France est la première nation européenne de tourisme équestre. Cet exposé présente l’élevage équin, ses objectifs et ses évolutions en France.


I/ La présentation de l’élevage équin en France
A– Les races et leur localisation d’origine
B– Les techniques de reproduction
C– Les modes d’alimentation

II/ Les objectifs de l’élevage de chevaux en France
A– Le travail et l’entretien
B– Les produits issus de l’élevage équin
C– Les sports et loisirs équestres

III/ Les évolutions de l’élevage équin en France
A– L’évolution des exploitations et de la reproduction équine en France
B– L’évolution des races
C – L’évolution des comportements des Français

Extrait du document:

La France compte sept races françaises de chevaux de sang, également appelés chevaux légers, chevaux à sang chaud ou chevaux de selle. Ils représentent 58% des naissances dont la moitié pour les courses. Les élevages de chevaux Arabes et de Pur-sang sont très présents en France, à un point qu’on considère parfois ces races comme françaises.
Le Selle français, ancien demi-sang, est né en France, à l’issue de croisement avec un Pur-sang. Docile et polyvalent, il est utilisé comme cheval de selle depuis le début du XXe siècle, excellant dans le saut d’obstacles.
Le Trotteur français est né de nombreux croisements avec des juments normandes, au début du XXe. Sélectionné pour sa vitesse, il est reconnu dans le monde et fait aussi un bon cheval de loisirs et de saut.

Commentaires