L'émancipation de la femme musulmane Exposé by pepite

L'émancipation de la femme musulmane
Etude croisée sur la question et les formes d'émancipation de la femme musulmane chez Ken Bugul, "Riwan ou le chemin de sable" et Yasmina Kadhra, "A quoi rêvent les loups".
№ 14227 | 2,620 mots | 3 sources | 2010
Publié le mars 17, 2010 in Littérature , Religion , Sociologie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ken Bugul et Yasmina Khadra posent la question de l'émancipation de la femme dans la société traditionnelle musulmane à travers leurs œuvres, "Riwan ou le chemin de sable" pour Ken Bugul et "A quoi rêvent les loups" pour Yasmina Khadra. En effet, ces auteurs mettent en scène plusieurs figures féminines qui questionnent les formes d'autorité auxquelles elles sont soumises, que ce soit la société ou leur père, ou bien leur frère, leur mari. Cette étude s'intéresse donc aux formes que prend cette émancipation à travers ces œuvres, aux conséquences de l'émancipation de la femme mais aussi à la figure de la femme présentée dans les œuvres étudiées.

Extrait du document:

L'émancipation peut aussi se faire vis-à-vis de la culture à laquelle devrait appartenir le personnage, par une occidentalisation du personnage féminin. Ainsi, la narratrice de Riwan a vécu une vie d'occidentale, puisqu'elle a fait des études dans «l'école des Autres», comme le dit le texte. Ce récit est d'ailleurs le récit de son retour d'Occident. Elle fait donc figure de femme érudite, qui sait lire l'alphabet latin, la langue de l'autre. L'émancipation vis-à-vis de la culture se fait donc par une éducation à l'occidentale. Cette éducation développe chez le personnage un idéal différent de l'idéal de ses amies. En effet, l'idéal de ses amies est incarné par le mariage de Nabou Samb, alors que la narratrice avoue qu'elle rêvait d'être «une femme bardée de diplôme qui épouserait un homme bardé de diplômes de l'école occidentale.

Commentaires