L'Etat d'exception chez Rousseau Exposé by M

L'Etat d'exception chez Rousseau
Exposé sur la théorie de l'Etat d'exception chez Rousseau, issue de son œuvre "Le Contrat Social" dans la partie intitulée "De la dictature" du chapitre 6 qui parle du fondement de la société.
№ 28460 | 5,035 mots | 8 sources | 2012 | FR
Publié le juin 10, 2012 in Droit , Sciences Politiques , Sociologie
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La théorie de l'Etat d'exception chez Jean-Jacques Rousseau est essentiellement issue du Contrat Social. Le Contrat Social écrit par Rousseau est paru en 1762. Il influença durablement le domaine des idées politiques et bouleversa les bases de la souveraineté. Rousseau nous dit essentiellement que toute société est fondée sur un pacte librement conclu entre les individus qui se place sous la puissance de la volonté générale.
C'est dans le livre IV, que se situe au chapitre 6, la partie intitulée "De la dictature".
Pour faire face à d'éventuelles crises, les institutions doivent s'adapter. La dictature n'a ici rien de péjoratif, mais se réfère au mécanisme du même nom mis en place dans la République romaine. C'est un mécanisme d'Etat d'exception, répondant à des circonstances exceptionnelles, une situation de crise, mis en place pour préserver la continuité de l'Etat.

1. La justification du nécessaire recours à l'Etat d'exception
2. Les dérives de l'Etat d'exception

Extrait du document:

Rousseau s'est inspiré de Bodin. Pour Bodin, la souveraineté est un droit intrinsèque à l'homme. La société rassemble des individus libres qui disposent tous de la même capacité, remise partiellement entre les mains du pouvoir. En s'inspirant d'Aristote, Bodin nous dit que l'individu ne peut se passer de la vie en société car il est un "animal politique" mais qu'il n'en reste pas moins libre car capable de penser. Cette idée influencera la pensée de Descartes avec son Cogito ergo sum.
Rousseau suit un cheminement comparable mais selon lui la liberté naturelle de l'individu est corrompue par la société. Chacun met en commun sa personne et se soumet volontairement à la volonté générale, donc sa liberté naturelle lui est confisquée. Selon Rousseau, chaque individu peut comme homme avoir une volonté particulière différente de la volonté générale qu'il a comme citoyen.
  • Travail de recherche s'interrogeant sur les raisons de la légitimité de la convention chez Rousseau afin de montrer le caractère rationnel du conflit dans la philosophie politique de ce philosophe.
    № 30385 | 1,765 mots | 3 sources | 2014 | CI | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de texte analysant la lettre de Jean Jacques Rousseau adressée à Christophe de Beaumont, archevêque de Paris.
    № 6773 | 4,255 mots | 0 sources | 2008 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé qui étudie la loi chez Rousseau telle qu'elle est définie par l'auteur dans son oeuvre "Le contrat social".
    № 5839 | 1,650 mots | 0 sources | 2008 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires