L'exécutif, sous la Vème République, est-il bicéphale ? Exposé

L'exécutif, sous la Vème République, est-il bicéphale ?
Exposé se demandant si le couple « président / premier ministre « trouve un compte équilibré au sein du gouvernement et analysant qui gouverne réellement quoi. (pdf)
№ 21314 | 3,090 mots | 0 sources | 2009
Publié le nov. 28, 2010 in Histoire , Sciences Politiques , Ressources Humaines
5 Rating: 5/5 (1 vote)
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La Constitution du 4 octobre 1958 a marqué le début de la Ve République française. Son premier président Charles de Gaule souhaitait établir un État fort qui puisse fonder une stabilité que les gouvernements précédents et celui de Vichy n'avaient pas pu donner pendant la guerre. Par là, De Gaule entendait aussi un renforcement du pouvoir exécutif de l'État. Or qu'est ce que le pouvoir exécutif ? C'est le pouvoir de gérer la politique courante gouvernementale et de veiller à faire appliquer les lois. C'est aussi définir et orienter la politique de la nation. En France, ce pouvoir revient, au Président de la République, au premier ministre et au gouvernement qu'il dirige. C'est pour cela, entre autre, que le régime français semble si particulier. Ce dernier est qualifié de « bicéphale » par le « partage » de ces responsabilités entre la Présidence et le chef du gouvernement.

I- Un statut de présidence renforcée
II- Un pouvoir contrebalancé

Extrait du document:

Il dirige l'action gouvernementale et l'administration. Il participe à la nomination et à la révocation des ministres. Il a un rôle d'interlocuteur privilégié auprès du président de la République. Le premier ministre est aussi chargé de lui apporter la démission du gouvernement (art.8). Il administre le gouvernement en donnant des directives aux différents ministères, arbitrant et coordonnant leurs actions.

Commentaires