L'extrême droite en France et en Europe Exposé by Hypokhagne

L'extrême droite en France et en Europe
Exposé de sciences politiques qui explique les causes de l'implantation de l'extrême droite dans la vie politique française et européenne suite à la Seconde Guerre mondiale, de Poujade à Le Pen.
№ 4110 | 4,310 mots | 0 sources | 2008
Publié le mars 04, 2008 in Histoire , Sciences Politiques , Questions Européennes
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’effondrement des régimes fascistes et nazis entraîne non seulement un déclin de l’extrême droite, mais aussi un profond rejet de ses thèmes et de ses idéaux par l’opinion publique. Mis à part quelques groupuscules (petit groupe de personnes rassemblées autour d'une même idéologie, généralement révolutionnaire) néonazis et néofascistes en Allemagne et en Italie, aucun parti politique ne se réclame alors ouvertement d’une telle idéologie.
Quels furent alors les incidents, événements et phénomènes qui furent responsable de la création et de l’implantation de l’extrême droite dans la vie politique et sociale ?

I/ De l’épuration aux premières résurgences politiques (1945-1965)
II/ La chute du parti communiste : une occasion pour l’extrême droite de s’imposer
III/ Fondation et particularités du FN
IV/ L’extrême droite en Europe
V/ Les différentes stratégies politiques qui caractérisent les extrêmes droites
VI/ La fin de l’extrême droite ?

Extrait du document:

En 1972, deux mouvements d'extrême droite, Ordre Nouveau et le Parti des forces nouvelles constituent un parti politique, le Front national pour participer aux élections législatives de 1973. La présidence est confiée à Jean-Marie Le Pen. Son nom complet, à l'origine, était Front national pour l'unité française (FNUF). Le FN se construit sur le modèle du MSI de Giorgio Almirante, un parti néo fasciste ouvertement mussolinien. Le FN reste groupusculaire, en concurrence avec d'autres mouvements qui déclinent rapidement.
Il est usuellement situé à l'extrême droite de l'échiquier politique, mais pour sa part, le Front national se définit comme issu de la droite nationale, populiste et souverainiste, au même titre que de nombreux mouvements européens ; la majorité de ses dirigeants récuse l'appartenance du parti à l'extrême droite (sauf au sens ancien, celui du positionnement le plus à droite), comme la majorité des dirigeants de l'extrême droite française depuis Charles Maurras.

Commentaires