L'habitat rural en Angleterre : manoirs et demeures paysannes Exposé

L'habitat rural en Angleterre : manoirs et demeures paysannes
Exposé se demandant en quoi le terme « manor » s'inscrit au cœur de la structuration de l'habitat rural anglais. (pdf)
№ 21312 | 3,885 mots | 15 sources | 2008
Publié le nov. 28, 2010 in Architecture , Histoire , Histoire de l'Art
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Manoir. Pour nous, ce mot évoque une demeure aux allures de forteresses ; Un seigneur, un noble qui règne sur ses terres. Le terme latin « manerium » et encore plus le terme « manere » qui signifie « demeurer, rester » pourrait nous conforter dans cette conception quelque peu féodale. Cette dernière n'est pas totalement fausse. Mais comme nos amis anglais ont un point de vue bien particulier, le terme « manor » qu'ils utilisent n'a pas tout a fait la même signification. . C'est une unité de territoire dominé par une « manor house » et des terres qui sont louées pour la plupart. Or, au XVII è siècle, ce terme tend à se généraliser. En effet, une « manor house » peut très bien désigner une maison plus commune. C'est ce que les anglais appellent des « country houses ». Mais d'où sort cette conception particulière ?

I- Le « manor » en tant que territoire
II- Le « manor » en tant que structure d'encadrement
III- Le « manor en tant que construction

Extrait du document:

La rupture des liens féodaux classiques en Angleterre ont amenés une instabilité de la propriété foncière. En effet, les terres changeaient souvent de propriétaires et il n'était pas rare que les paysans perdent les leurs. Une nouvelle catégorie sociale naissante constitue désormais une nouvelle puissance financière. Ce sont les « landlords ». Ces bourgeois étaient originaires des villes. Ceux – ci s'étaient considérablement enrichis par le renforcement des échanges commerciaux et entendent bien augmenter la productivité agricole. Le mouvement des « enclosure » en est la concrétisation.

Commentaires