L'hospitalité en Grèce antique et dans Médée d'Euripide Exposé by Eloooo

L'hospitalité en Grèce antique et dans Médée d'Euripide
Exposé portant sur les règles de l'hospitalité en Grèce Antique ainsi que sur la notion de Barbarie, travail qui s'appuie sur l'exemple de Médée d'Euripide.
№ 17567 | 2,305 mots | 2 sources | 2010
Publié le juil. 04, 2010 in Littérature , Littérature Etrangère
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La Grèce, dans l'Antiquité, était divisée en cités autonomes, parfois ennemies et aux langues différentes. Quand un grec, se trouve hors de sa terre natale et hors de sa cité, il est un étranger.
Les grecs avaient un devoir d'hospitalité, « tout homme quelle que soit sa condition sociale est tenu d'offrir l'hospitalité à l'étranger qui se présente. »
Si un exilé ou un étranger demandait à être hébergé, ils étaient tenus de l'accueillir s'ils ne voulaient pas risquer de déchaîner la colère de Zeus, qui, dans ce cas est nommé Zeus Hospitalier. Refuser l'hospitalité à quelqu'un c'est lui faire offense et s'exposer à un châtiment divin.

1. Les principes de l'hospitalité
2. Barbarie et hospitalité grecque

Extrait du document:

Jason et Médée ont demandé asile à Corinthe, après le meurtre de Pélias. Ils sont tous deux exilés mais Jason à l'avantage d'être Grec alors que Médée vient de Colchide et est considérée comme une barbare. A son arrivée à Corinthe, on se méfie d'elle, de sa maîtrise de la magie, alors que Jason entre dans la famille royale et parvient à épouser la princesse, délaissant femme et enfants : « Il faut dire que l'iniquité ne saurait éclairer les yeux lorsque avant même d'avoir sondé le cœur d'un homme on le déteste à première vue, sans en avoir reçu d'offense. »

Commentaires