L'imprimerie au XVe et XVIe siècle Exposé by Julien59550

L'imprimerie au XVe et XVIe siècle
Exposé qui présente la technique qui va transformer le monde du livre, les conséquences d'une telle invention et l'essor que va connaître l'imprimerie.
№ 6701 | 9,770 mots | 13 sources | 2007
Publié le juin 24, 2008 in Histoire
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Johannes Gensfleisch, plus connu sous le nom de Gutenberg a, vers 1440, l'idée d'utiliser un procédé nouveau : l'usage des caractères mobiles en plomb. On attribue à Gutenberg la naissance de la typographie moderne, bien que cette dernière ait existé déjà en Corée ; mais la véritable innovation de Gutenberg est l’introduction de la presse à imprimer.

I) L'invention de Gutenberg
1) Les caractères mobiles
2) La presse
3) L'encre et le papier

II) Le temps des premiers livres imprimés
1) Le temps des Incunables (1450-1500)
2) L'atelier de l'imprimeur et le monde qui l'entoure
3) Quelques imprimeurs français célèbres de l'époque

III) Influence de l'imprimerie ou plus précisément du papier imprimé
1) L'Église et « l'art admirable »
2) Canards, gazettes et périodiques : les débuts du "papier journal"
3) Le contrôle du papier imprimé

Extrait du document:

Dans les années 1400, au moment de la naissance de Gutenberg (que l'on estime vers 1397 faute de preuves suffisantes pour l'affirmer), nous sommes encore au Moyen-Age. Cette longue période d'histoire a duré près de dix siècles et se termine au moment de la prise de Constantinople par les turcs en 1453. Gutenberg a alors 56 ans. Son siècle est divisé en deux : la première partie souffre beaucoup des famines, des épidémies et des guerres. La seconde, elle, est plus tranquille, plus florissante. L'économie reprend, l'industrie fait des progrès, les campagnes se repeuplent. Le commerce connaît un grand essor. Grâce surtout aux portugais et aux espagnols, on découvre des routes commerciales nouvelles et des terres jusqu'alors inconnues. En Italie, les riches marchands ont des moyens de financer les artistes qui créent un art nouveau, l'art de la Renaissance.

Commentaires