L'individu face à la retraite Exposé by Fabish

L'individu face à la retraite
Exposé qui montre la naissance et l'évolution des premiers mécanismes de prévoyance individuelle et collective jusqu'au régime général des retraites que nous connaissons aujourd'hui.
№ 8220 | 5,490 mots | 0 sources | 2007
Publié le sept. 28, 2008 in Économie , Droit , Questions Sociales
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Malgré la mise en place d'un régime général de retraite assis sur la répartition dès 1941, le retour à des mécanismes assis sur la capitalisation marque l'insuffisance d'un régime uniquement fondé sur la solidarité intergénérationnelle.
Les mutations sociales et économiques au XXème siècle ont amené la France à repenser constamment son système de retraite afin de pouvoir remplir l'objectif d'une sécurité économique maximale à tous les retraités.

A) Mise en place progressive de l'assurance vieillesse en France : de la sécurité individuelle à la solidarité intergénérationnelle
1) L'échec des systèmes de retraite par capitalisation
2) L'émergence d'un système par répartition

B) La Sécurité Sociale au service de la sécurité économique des retraités
1) Généralisation de l'assurance vieillesse
2) Volonté de garantir un niveau minimal de retraite pour tous et de réduire les inégalités entre actifs et retraités : une réponse aux insuffisances du régime général

Extrait du document:

Avant la Révolution industrielle de 1820-1830 en France, les «vieux» qui n'étaient plus en mesure de subvenir eux-mêmes à leurs besoins étaient pris en charge par la famille, laquelle remédiait financièrement à la dépendance économique de ses ascendants. Au début du XIXème siècle, on observe le passage d'une solidarité familiale à une solidarité institutionnalisée au niveau étatique.
En effet, l'urbanisation des paysans et le développement du salariat joua en faveur d'une désolidarisation des familles. La population active fut concentrée principalement dans les villes et celle-ci ne put plus compter sur le patrimoine de sa famille pour s'assurer les moyens de subsister.

Commentaires