L'insurrection des canuts lyonnais Exposé

L'insurrection des canuts lyonnais
Exposé explicatif sur l'insurrection des Canuts à Lyon en 1831, les travailleurs de la soie qui demandaient une meilleure considération de leur travail.
№ 19937 | 1,100 mots | 0 sources | 2010
Publié le sept. 16, 2010 in Histoire , Questions Sociales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Il y a eu un traitement médiatique considérable de cette affaire à l'époque. Les journaux ont accordé une place importante à l'évènement, comme si cela était imprévu. Ils ne savent pas comment qualifier cela. Le mot de barbare va être utilisé par un journaliste pour appeler les canuts. Par définition, un barbare est hors de la cité, d‘où tout ce débat. L'évènement surtout a lieu très peu de temps après la révolution de 1830. Une armée avec le fils du roi de France est envoyée. Mais la révolte des canuts pose également la question d'ordre sociale, qui fait irruption dans le pays entier. Vivre en travaillant ou mourir en combattant est ce qu'on entend scander par les canuts ainsi que l'expression du pain ou la mort. C'est d'ailleurs à cette époque que le mot de prolétaire arrive dans le débat politique. On est dans une société avec des valeurs libérales. Il n'y a pas de contrats collectifs. Le conflit social est réglé sur le dogme de la liberté d'entreprendre. La devise est Ordre et Liberté et est persistante l'idée qui apparait que les classes laborieuse sont des classes dangereuses.

I°/ L'obsession unitaire
II°/ Lyon, un laboratoire du social
III°/ Une querelle d'interprétation

Extrait du document:

Fernand Rude parle d'une guerre civile mais aussi d'une guerre de classes. Il ne définit pas de différence entre les deux. Des canuts lyonnais se battent pour le tarif, d'autres, républicains ou légitimistes, se battent pour d'autres raisons. Ce ne sont pas des étrangers qui se battent entre eux. Chacun se bat en bas de chez soi.

Commentaires