La bulle Unam Sanctam Exposé by Johanan

La bulle Unam Sanctam
Exposé sur la rédaction de la bulle Unam Sanctam par le Pape Boniface VIII, preuve de l'existence des tensions entre les monarchies et le Saint-Siège.
№ 16754 | 2,205 mots | 0 sources | 2010
Publié le juin 14, 2010 in Sciences Politiques , Religion , Théologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Avant que n'émergent les premières apparitions des figures de l'Etat, c'est le pouvoir spirituel qui a longtemps été la référence pour ordonner l'espace de la chrétienté en Europe. L'Eglise était la seule force politique réelle, avec son réseau d'évêchés et de diocèses, et préfigurait ainsi l'Etat moderne. Le Saint-Siège allait jusqu'à s'approprier les pouvoirs civils. Au moment de la réforme grégorienne, la volonté du pape Grégoire VII n'est-elle pas de fonder un nouvel ordre politique ? Donner forme au monde entier en le christianisant ? Cependant, à mesure que se forment les Etats, les souverains vont peu à peu entrer en concurrence avec les pouvoirs pontificaux. La distinction entre pouvoir temporel et spirituel reste fondamentale, mais ses frontières ne sont pas toujours très claires.

1. Unam sanctam face aux débats théologico-politiques du siècle
2. Le conflit entre Philippe le Bel et Boniface VIII (1296-1303)

Extrait du document:

Nous affirmons, déclarons, définissons et proclamons qu'il est tout à fait nécessaire au salut que chaque créature humaine soit soumise au pontife romain », telle est la conclusion que tire la bulle Unam Sanctam, qui affirme sans équivoque la prétention du souverain pontife à régir l'ensemble du monde. Tout au long du texte, il appelle à l'unité de l'Eglise et du pouvoir. Il ne doit pas avoir selon Boniface deux pouvoirs concurrents, faisant implicitement référence à Philippe le Bel qui affirme sa puissance par delà la sienne, nous y reviendrons.

Commentaires