La censure politique Exposé

La censure politique
Exposé concis analysant trois œuvres d'art : « Kissing policemen » de Blue Nose, « La Guerre » d'Otto Dix et « l'exécution de l'empereur Maximilien » de Manet se demandant pourquoi ces peintures et photographies ont fait l'objet d'une censure politique.
№ 29936 | 1,000 mots | 3 sources | 2012 | FR
Publié le août 07, 2013 in Sciences Politiques , Arts
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les autorités civiles censurent tout ce qui peut être considéré comme étant dégradant pour l'image d'un pays. C'est ainsi que le gouvernement interdit ce qui porte atteinte à l'image du pays. Les autorités civiles ayant quasiment plein pouvoir, leurs censures peuvent difficilement être contestées. La censure politique est principalement employée dans les régimes totalitaires qui apportent une importance particulière à ne pas montrer ce qui ne va pas ; or, ce thème est souvent abordé par les peintres …

1-Kissing policemen, Blue Nose
2-La guerre, Otto dix
3-L'exécution de l'empereur Maximilien, Manet

Extrait du document:

Ce retable est une référence au fameux retable d'Issenheim de Grunewald, une œuvre majeure de la renaissance. De même que Grunewald, la scène représentée par Dix est d'une réalité extrême. On y voit le cycle d'une journée sur le front, ou plus symboliquement le cercle vicieux de la bataille qui mène irréductiblement à la mort. L'œuvre associe un support sacré avec l'horreur de la guerre pour mieux dénoncer ses atrocités et ses conséquences. Dix s'engagea volontairement durant la Première Guerre mondiale pour avoir une expérience avec la mort. Malgré cela, il en ressortit traumatisé et sa série en est le témoin...

Commentaires