La conférence de Munich (29-30 septembre 1938) Exposé by Whispmax

La conférence de Munich (29-30 septembre 1938)
Exposé portant sur le symbole de la capitulation des démocraties libérales face à Hitler : La conférence de Munich.
№ 13321 | 7,145 mots | 9 sources | 2009
Publié le déc. 29, 2009 in Histoire
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'accès à de nouvelles sources a permis de renouveler la présentation de la crise internationale dramatique qui conduit à la « capitulation de Munich ». L'année 1938 marque un tournant dans l'histoire de L'Europe . En quelques mois , le chancelier du Reich , Adolf Hitler , annexe l'Autriche. Il provoque la crise des Sudètes qui se résoudra à son profit , au détriment de la Tchécoslovaquie. Hitler a appliqué son programme prévu depuis son accession au pouvoir. En face de lui , il n'a trouvé personne pour l'arrêter et moins d'un an plus tard , la marche à la guerre est inéluctable. Elle résulte de la politique expansionniste mise en œuvre par Hitler dès 1938 et de la passivité dont les Etats européens ont fait preuve , confrontés à la menace nazie.

I) Les origines de la conférence de Munich : les coups de force de la politique expansionniste hitlérienne
II) Le déroulement de cette conférence de Munich ou la capitulation des puissances occidentales face au totalitarisme hitlérien
III) Les retombées dramatiques de la reculade de Munich

Extrait du document:

On peut dire que la conférence de Munich a marqué la fin des années trente car le renoncement des démocraties libérales a permis à Hitler de satisfaire son premier objectif territorial. En effet , elle a révélé la perte de crédibilité des deux grandes puissances européennes (Royaume-Uni et France) et a encouragé Hitler à amplifier ses exigences territoriales .
L'accord de Munich de Septembre 1938 est resté synonyme de la démission des démocraties face au fascisme. Au terme de cette rencontre scandaleuse , les représentants de la Grande-Bretagne et de la France ont permis à Hitler d'arracher à la Tchécoslovaquie les régions de Bohême , de Moravie et de Silésie habitées majoritairement par des Allemands. De plus , loin de régler les problèmes , Munich n'a été qu'un sursis et a amorcé l'engrenage de la Seconde Guerre mondiale . Le coup de force hitlérien , instituant par la suite le protectorat allemand sur la Bohème-Moravie et indirectement sur la Slovaquie , a montré l'inutilité des accords et surtout l'aveuglement des démocraties occidentales.

Commentaires