La crise de 1929 et les politiques de sorties de crise Exposé

La crise de 1929 et les politiques de sorties de crise
Exposé sur une étude relative à la crise économique de 1929, américaine puis mondiale, ainsi que des politiques de sortie de crise employées par les différents états touchés.
№ 16144 | 9,170 mots | 0 sources | 2010
Publié le mai 26, 2010 in Économie , Histoire
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 1918, la guerre la plus importante que le monde n'ait jamais connue s'achève. La guerre fut désastreuse autant sur le plan humain que matériel. Le bilan est catastrophique : 9 millions de morts, plus de 6,5 millions de « gueules cassées », des villes en ruine, une population sous le choc et une économie très affaiblie. Face à cette situation, seuls les Etats-Unis ne déplorent aucunes victimes civiles et leur territoire reste indemne. C'est le seul pays qui, durant les années folles, connait une phase prospère. En effet, les Etats-Unis apportent leur aide, aussi bien financière que matérielle, au reste du monde qui tente de se reconstruire, ce qui lui permet de développer son économie intérieure et d'entretenir de bons rapports internationaux.

1. La crise de 1929
2. La fin de la crise

Extrait du document:

Certains analystes considèrent que l'économie obéit à des cycles distincts. Il existe plusieurs types de phénomènes cycliques. Les économistes distinguent deux phases : une phase de prospérité suivie d'une phase de dépression.
Les deux modèles principaux pouvant s'appliquer à la crise de 1929 sont ceux de Kondratieff et de Juglar.
Les mouvements de longue durée, ou cycles Kondratieff, correspondent à une période d'environ quarante années, et sont composés d'une phase A équivalent à une prospérité de l'activité économique (fort investissement, hausse des prix et des taux d'intérêts) suivie d'une phase B.

Commentaires