La crise du syndicalisme Exposé

La crise du syndicalisme
Exposé se demandant comment expliquer la crise que connait le syndicalisme et quelles en sont les conséquences.
№ 20231 | 1,850 mots | 9 sources | 2010
Publié le oct. 07, 2010 in Sciences Politiques , Sociologie , Questions Sociales
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Une définition des Syndicats professionnels : organisations professionnelles dont le but est la défense des intérêts de leurs adhérents. Ils peuvent être salariés ou patrons. Les revendications portent en majorité sur les conditions de travail et les rémunérations pour les salariés. Ce que l'on appelle aujourd'hui crise du syndicalisme ou désyndicalisation se traduit par des chiffres qui parlent d'eux-mêmes : en 1995, seulement 8,5% des 1,3 milliards de salariés dans le monde étaient syndiqués contre 16% vingt ans plus tôt. Si cette crise touche la plupart des pays industrialisés, le taux français est parmi les plus faibles de ces derniers ; ainsi, depuis la crise de la fin des trente glorieuses, les effectifs des syndicats français ont fondu de près de deux tiers. Le taux de syndicalisation est ainsi estimé en 2004 en France à environ 8% des salariés (dans ces 8%, une majorité de salariés issus du service public, des entreprises publiques et des grandes entreprises ; ce taux avoisine les 5% dans le privé).

I. Les syndicats sont rongés par trois grands facteurs…
II. … Ils sont par ailleurs remplacés par les Nouveaux Mouvements Sociaux (NMS)

Extrait du document:

De fait, les syndicats alternatifs proposant de nouvelles solutions attirent de plus en plus de monde. C'est le cas de SUD et du Groupe des Dix par exemple. SUD à été créé en 88 par des dissidents de la CFDT (à cause d'une opposition au changement de statut). Le Groupe des Dix est un regroupement de syndicats autonomes (dont SUD depuis 95) créé en 81. Ces syndicats refusaient l'affiliation aux grandes centrales.

Commentaires