La déchristianisation dans la capitale Exposé

La déchristianisation dans la capitale
Exposé se demandant dans quelle mesure il est possible de considérer que la déchristianisation dans la capitale est bien l'œuvre de la révolution et témoin d'une lutte révolutionnaire contre le sentiment religieux.
№ 26056 | 3,620 mots | 9 sources | 2011 | FR
Publié le août 22, 2011 in Histoire , Religion
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La révolution marque une rupture dans l'Histoire de la France, elle laisse un héritage considérable et des conséquences sur l'ensemble de la société, dans les domaines politiques, sociaux, qui nous imprègnent encore aujourd'hui… De même, dans le domaine religieux, on peut considérer la déchristianisation comme un phénomène majeur issu de la révolution, illustratif de profondes mutations de l'Église mais aussi de la société. Le terme de déchristianisation est employé pour par première fois par Dupanloup en 1840, défini comme « un état ou mouvement de détachement de la foi ou de la pratique religieuse ». La déchristianisation au sens strict fait référence à l'an II, où celle-ci est la plus radicale, mais nous verrons qu'elle prend beaucoup plus largement ses racines dès les débuts de la révolution…


1°) Les prémisses d'une déchristianisation…
2°) …Qui atteint son paroxysme dès l'an II, laissant un impact profond dans l'Église et la société

Extrait du document:

De la déchristianisation dans la capitale, on retiendra également qu'elle prend ses sources dans un contexte de développement des idées des Lumières et qu'elle trouve ses racines dès 1789 : dès lors, celle-ci ne fait que s'accentuer…Pour autant, la déchristianisation n'a pas éradiqué le sentiment religieux, même si elle a profondément bouleversé l'Église.

Commentaires