La démocratie électronique Exposé by melaniepg

La démocratie électronique
Dissertation qui cherche à définir le terme de démocratie électronique et à savoir à qui sont destinés ses dispositifs.
№ 21681 | 3,345 mots | 11 sources | 2010 | FR
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'apparition de chaque outil que cela soit le téléphone ou les médias, a été une source d'enchantement. L'arrivée de l'Internet domestique, et depuis quelques années la réalité de la révolution numérique a créé un nouvel espace public. Il serait devenu le nouveau lieu des prises de pouvoir et de la citoyenneté. La naissance d'une nouvelle société de l'information et de la connaissance, d'un nouveau modèle économique, mais aussi d'un nouveau problème sociétal. Les usages sociaux qui en sont fait, le rapport à la démocratie et bien sûr la fracture numérique, miroir de la fracture sociale. Nous en sommes à un stade où le citoyen n'est plus obligé de subir, il a la possibilité d'interagir, et d'émettre à son tour. Le couple démocratie/Internet a fait apparaître de nouveaux concepts dérivés de notre réalité politique. On parle de démocratie électronique, de république électronique, de cybersociété et de ses nouveaux habitants, les cybercitoyens. Que portent-ils comme idéologie, s'ils en portent une ? Que veut dire « démocratie électronique » ?

I. Par quels dispositifs la démocratie électronique se concrétise-t-elle?
II. A qui sont vraiment destinés les dispositifs de démocratie électronique ?

Extrait du document:

L'Europe a reconnu que l'accès à Internet était un quasi droit fondamental en l'inscrivant à l'article 6 de la Convention des droits de l'homme et dans la charte des droits fondamentaux. Sauf qu'à ce jour, 37% des Européens reconnaissent n'avoir aucune connaissance en informatique. 23% possèdent une connexion haut débit. Une fracture générationnelle existe, 10% des plus de 65 ans utilisent Internet contre 68% des 16-24. Il existe une fracture qualitative avec les « analphabètes de l'espace numérique » et une fracture quantitative avec seulement 23.6% de la population mondiale qui est connectée. Au-delà de considérer l'accès à Internet comme un droit fondamental et de déposer des recommandations, l'Europe a lancé les programmes e-Europe.

Commentaires