La dette publique française est-elle encore soutenable ? Exposé

La dette publique française est-elle encore soutenable ?
Exposé se demandant si l'État français peut continuer à s'endetter et à soutenir la dette déjà présente.
№ 29910 | 2,170 mots | 7 sources | 2013 | FR
Publié le juil. 16, 2013 in Économie , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La question de la soutenabilité de la dette française est régulièrement posée, par les médias, les politiques, etc. comme lors de la perte du triple A français de l'agence de notation Moody's. Toujours en quête de solution, la dette publique est de plus en plus crainte, car de plus en plus importante comme peuvent en témoigner les différents compteurs sur internet par exemple. Il ne faut pas confondre dette publique et déficit public, bien que ceux-ci soient étroitement liés. Alors que la dette publique est dans le domaine des finances publiques, l'ensemble des engagements financiers pris sous forme d'emprunts par l'État, les collectivités publiques, etc., le déficit public indique que les dépenses globales de l'État sont supérieures aux recettes. L'augmentation de la dette publique et les contraintes européennes suggèrent que la réduction de cette dette doit être une priorité de la politique budgétaire afin de reprendre les marges de manœuvre perdues, comme le prouve le pacte de stabilité. Le traité de Maastricht, puis le pacte de stabilité d'Amsterdam limitent cette dette publique à un taux de 60 % du PIB. À fin 2003, la dette publique française est de 980 milliards d'euros, soit 63 % du PIB ; elle représente par habitant un montant de 16 000 euros. En 2011, on estimait la dette de la France à 1688,9 milliards d'euros, soit 85,3% du PIB. Mais si la dette publique française peut effrayer, en menant une certaine analyse, des avantages peuvent apparaître. Certains économistes pensent que la dette publique française n'est pas un problème et que l'économie française peut soutenir. D'autres pensent au contraire que nous avons atteint un « seuil critique » (Marc Fiorentino dans un article du Figaro du 30/09/2009).

I. La soutenabilité : une question d'équilibre
II. Mais nous avons atteins un seuil critique.

Extrait du document:

Le montant de la dette publique en France est supérieur aux critères de Maastricht, celui notamment d'une dette ne dépassant pas 60% du PIB. Ce seuil critique dont nous parlions en introduction peut être ces 60%, mais il ne doit pas se limiter à ce chiffre arbitraire largement dépassé par un bon nombre d'États européens. Beaucoup d'États seront dans l'incapacité de rembourser leurs dettes et devront faire l'objet d'une renégociation internationale de leurs dettes comme on peut le voir avec la dette grecque. En 2011 dans son rapport annuel la Cour des comptes s'inquiète de la dette publique française et de ce que l'endettement pourrait donner.

Commentaires