La fête de Nôël a-t-elle toujours une valeur symbolique de nos jours ? Exposé by marie14

La fête de Nôël a-t-elle toujours une valeur symbolique de nos jours ?
Exposé qui constate que la fête de Noël perd de plus en plus sa connotation spirituelle.
№ 6737 | 2,190 mots | 10 sources | 2006
Publié le juin 25, 2008 in Publicité , Commerce , Religion , Sociologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Autrefois, Noël signifiait vraiment la naissance de Jésus, c'était une fête uniquement chrétienne. De nos jours, tout le monde a oublié Jésus et Noël est devenu une simple occasion de recevoir des cadeaux.
La messe de minuit a également perdu tout son charme et on la célèbre maintenant à 16H et 20H. Si nous demandons à un jeune enfant ce que représente Noël pour lui, il ne répondra pas Jésus, la naissance du Sauveur. Non! Il vous répondra avoir beaucoup de cadeaux.
A présent, même la neige n'est plus au rendez-vous qu'un an sur deux et encore…
Cependant, cette année comme tous les ans, tous les chrétiens ont fêté Noël, mais bien plus qu'une fête religieuse, Noël devient de plus en plus une fête commerciale.

1. Noël, des cultures et des religions différentes
a) Légende de Saint Nicolas
b) Rites traditionnels
c) Noël à l’étranger

2. La valeur commerciale du Père Noël
a) Publicités ( ex : Coca Cola )
b) Les dépenses engendrées par Noël

Extrait du document:

Rappelons tout d'abord que c'est Saint Nicolas qui a inspiré le Père Noël. On retrouve dans la représentation du Père Noël tout ce qui faisait la symbolique du personnage de Saint Nicolas : la longue barbe blanche, la mitre qui est devenu un bonnet de fourrure et le grand manteau rouge. Le Père Noël voyage dans un traîneau tiré par des rennes ; Saint Nicolas, lui, voyageait sur le dos d'un âne. Pour cette raison, dans certaines régions de France, les enfants déposent sous le sapin de noël un verre de vin pour le Père Noël et une carotte pour son âne. Saint Nicolas est aussi l'un des saints les plus populaires en Grèce et dans l'Eglise latine. Il fait également parti de ceux les plus représentés dans l'iconographie religieuse : sur les vitraux des églises, en peintures, en statues, etc.

Commentaires