La mémoire américaine à Paris Exposé by pajag

La mémoire américaine à Paris
Exposé d'histoire qui montre qu'il existe une véritable mémoire américaine à Paris qui a toujours été mise en scène et orchestrée dans un but politique et diplomatique.
№ 4276 | 4,050 mots | 3 sources | 2008
Publié le mars 11, 2008 in Histoire , Relations Internationales
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les relations entre la France et les Etats-Unis d’Amérique ont longtemps été croisées, de même que les événements partagés étaient très forts, puisque nous parlons de l’indépendance des Etats-Unis et des deux Guerres Mondiales, essentiellement. Des français ont combattu sur le sol américain de même que les américains se sont battus en France.
Mais le cas de Paris est assez atypique puisque d’un point de vue militaire, les américains n’ont combattu à Paris qu’en août 1944.
Aussi, la mémoire américaine à Paris concerne davantage une mémoire politique et diplomatique que militaire.
Ainsi, comment est célébrée la mémoire américaine à Paris et quelles sont les inspirations et les significations politiques de la mémoire des Etats-Unis dans la capitale française ?
Ce dossier traite chronologiquement de deux périodes bien distinctes et dont la coupure est l’entre-deux guerres, tout d’abord avec une mémoire réciproque relativement bien mise en valeur, comparée à la mémoire américaine de 1940 à nos jours qui est assez effacée.

I] Une mémoire mutuelle mise en valeur
A) Une mémoire franco-centrée : l’aide française à l’indépendance américaine

B) Une mémoire réciproque : Les «Sammies» au secours des français durant la Première Guerre Mondiale
II] Une mémoire américaine assez occultée
A) Une mémoire américaine de la Seconde Guerre Mondiale paradoxalement absente de Paris
B) Une discrète mémoire représentative de l’oscillation des relations entre Paris et Washington dans la seconde partie du XX°siècle

Extrait du document:

Cette mémoire se retrouve donc dans quatre grandes périodes qui correspondent pour les trois quarts à des guerres telles celle d’indépendance américaine, Première Guerre Mondiale et Seconde Guerre Mondiale, ainsi que l’après Seconde Guerre Mondiale.
C’est une mémoire qui célèbre des héros, tant français qu’américains mais surtout des hommes d’Etat : de nombreux présidents sont – diplomatiquement – commémorés à Paris, et ce n’est pas une spécificité américaine (pensons à la statue de Churchill près du Petit Palais).
Mais cette mémoire américaine n’est pas des plus mises en avant, surtout depuis la Seconde Guerre Mondiale où elle est très discrète et où la mémoire «des monuments» laisse la place à une «mémoire des cérémonies et des commémorations».
Mais Paris est indéniablement liée aux Etats-Unis et il existe une véritable politique de la mémoire américaine dans la capitale française.
  • Commentaire du passage "Mort et Caractère du Grand Dauphin" dans les Mémoires de Saint-Simon dans lequel l'auteur se place dans la posture du témoin et du spectateur devant la scène de la mort du Grand Dauphin. (pdf)
    № 31083 | 1,620 mots | 0 sources | 2014 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé qui détaille la pensée de Tchakhotine sur le processus de propagande politique mise en lumière par la propagande américaine mise en oeuvre après les attentats du 11 septembre 2001.
    № 14126 | 4,635 mots | 3 sources | 2010 | détails
    12,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant comment les mémoires de la Seconde Guerre mondiale ont évolué depuis 1945 et quel est le rôle de l'historien face à ces mémoires.
    № 30051 | 1,340 mots | 0 sources | 2013 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires