La mise en place du régime de la IIIème République Exposé

La mise en place du régime de la IIIème République
Exposé qui étudie le contexte dans lequel s’est formée IIIème République, avant d’analyser l’impact que les événements de cette époque ont eu sur ce régime.
№ 3836 | 1,990 mots | 0 sources | 2007 | FR
Publié le févr. 25, 2008 in Histoire , Droit
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La IIIème République a la particularité d’avoir été construite en fonction des situations qu’elle vivait. En effet, contrairement aux régimes qui l’ont précédée, elle n’était pas fixée définitivement par les textes des constituants. C’est la pratique de sa vie politique ainsi que l’art du compromis qui ont orienté le système.

I. La Troisième République est fortement influencée durant toute son existence par les événements qu’elle vit quotidiennement

II. Les conséquences de ce contexte particulier sont diverses : d’une part la situation nuît à l’efficacité politique mais d’autre part celle-ci permet le développement du parlementarisme

Extrait du document:

L’Assemblée fait passer le 31 août 1871 la loi Rivet qui est une constitution au sens matériel. Thiers devient Président de la République mais l’Assemblée devient l’institution première du pays alors que le rôle du président est limité à la représentation du pays et il nécessite maintenant un contreseing ministériel pour chacune de ses actions. La loi de Broglie du 13 mars 1873 joue à nouveau dans ce sens, l’Assemblée ayant pris peur lors de la déclaration de Thiers qui s’était prononcé pour une République conservatrice. Le rôle présidentiel est limité à nouveau et Thiers ne peut que démissionner le 24 mai 1873. Il est remplacé par Mac-Mahon.
On peut comprendre assez facilement qu’une Assemblée à majorité monarchiste qui, par défaut du prétendant, ne pouvait faire prévaloir la monarchie, ait montré peu d’ardeur pour élaborer une constitution républicaine. Cette élaboration fut donc très lente et lorsque l’Assemblée exerça enfin son pouvoir de constituant elle allât au plus simple c’est-à-dire en s’inspirant du régime en vigueur et en lui apportant les adjonctions nécessaires pour que la République soit conservatrice.

Commentaires