La professionnalisation politique Exposé

La professionnalisation politique
Commentaire de sociologie politique portant sur l'essai d'Éric Phélippeau "L'invention de l'homme politique moderne. Mackau, l'Orne et la République."
№ 16509 | 3,025 mots | 3 sources | 2009
Publié le juin 06, 2010 in Sciences Politiques , Sociologie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Nore commentaire porte sur le livre d'Eric Phélippeau, "L'invention de l'homme politique moderne. Mackau, l'Orne et la République." L'auteur s'inscrit dans la continuité de Norbert Elias et d'Emile Durkheim et il écrit une démonstration scientifique tout à fait intéressante et originale. En effet, l'auteur dans le texte nous démontre comment l'autonomisation de l'ordre politique s'est opérée grâce à l'instauration du suffrage universel. L'auteur explique à travers une immersion de la figure du notaire le mécanisme de la professionnalisation politique. On peut se demander pourquoi l'auteur rapproche la conversion du notable à l'évolution de l'ordre politique.

1) Vers la démocratisation de l'espace politique : entre héritage et innovation
2) Vers l'encadrement du mécanisme de la professionnalisation politique

Extrait du document:

En conclusion nous avons bien vu que le détachement de l'ordre politique à l'ordre social a contribué a démocratisé et à rationnaliser le savoir-faire des professionnels politiques, qui s'érigent en véritable entrepreneur d'une machine électorale qui se modernise de plus en plus et qui remplace peu à peu l'échange des biens privatifs à des biens beaucoup plus symbolique qui repose sur l'échange idéologie, de valeurs, concepts.

Commentaires