"La Traviata" de Verdi Exposé

"La Traviata" de Verdi
Exposé qui analyse "La Traviata" de Verdi et "La Dame aux camélias" d'Alexandre Dumas fils en cherchant à montrer l'influence de l'opéra sur la littérature et vice versa.
№ 24323 | 3,805 mots | 0 sources | 2011
Publié le mai 13, 2011 in Littérature , Musique
11,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'opéra peut être caractérisé comme une œuvre d'art totale, qui s'interroge sur les problèmes de son temps, s'inspire de la littérature en générale aussi bien du théâtre que du roman. Cette relation entre la littérature et l'opéra sera l'objet de notre étude, pour cela nous nous intéresserons à l'œuvre d'Alexandre Dumas Fils, La dame aux camélias dont le sujet a inspiré de nombreux artistes du XIXe siècle. En effet, le mythe de la courtisane intéresse de nombreux auteurs, et la courtisane réhabilitée est un des thèmes préféré du romantisme comme nous le montre Zola dans Marion Delorme ou Balzac dans Splendeurs et misères des courtisanes par exemple. De plus, Dumas fils connaît cette vie parisienne mondaine du XIXème siècle grâce à sa relation avec la mondaine Maris Duplessis dont il s'est inspiré pour créer Marguerite Gautier, personnage principal de la Dame aux Camélias. Le sujet de son roman a fait l'objet de nombreuses adaptations dont notamment La Traviata de Verdi. Lors d'une représentation théâtrale, Verdi et Guiseppina Strepponi assistent à cette pièce et ce serait à cet instant que ce Verdi aurait entrepris la composition du futur opéra alors qu'il ne disposait pas encore du livret. Toutefois, il connaissait vraisemblablement le roman à l'origine de la pièce malmenée par le censure parisienne. La présence de certains thèmes rares dans l'opéra tels que l'argent, le jeu, la maladie ou la présence d'une courtisane rejetée par la société annonce la dramaturgie de la fin du siècle. Dans cette perspective, Verdi met en accusation une société hypocrite qui contraint à des sacrifices inutiles, Germond représentant de la petite bourgeoisie symbolise cette classe sociale qui est largement critiquée par Verdi et Dumas fils.
Dans un premier nous allons présenter brièvement les œuvres : La Dame aux Camélias et La Traviata et leurs auteurs respectifs. Puis nous nous intéressons plus largement à l'évolution du personnage de Violetta, représentante de la frivolité parisienne. Et enfin, nous verrons comment Verdi critique la société bourgeoise par le biais du personnage Germont, père d'Alfredo.

Extrait du document:

Violetta est une courtisane, belle et sensuelle. Elle est entretenue par de nombreux amants dont le comte de N. et M. de G., de plus, elle ne vit que de plaisir et de fête. Sous le Second Empire (1852-1870) Paris s'étourdit dans un tourbillon de fête, le temps du divertissement devient plus important, on remarque un gout accru pour la flânerie et la promenade dans Paris. On aime passer du bon temps. Alexandre Dumas fils dans La Dame aux Camélias insiste davantage sur le caractère destructeur de ces fêtes à répétition qui brûlent la vie et la santé de Violetta. C'est ce que dit Armand à la page 72 : « j'étais devenu presque triste en voyant cette belle créature de vingt ans boire, parler comme un portefaix, et rire d'autant plus que ce que l'on disait était plus scandaleux ». Verdi également cherche à transmettre aux spectateurs cette ambiance de fête par le biais de La Traviata. La frivolité, le rythme effréné de la fête est mis en avant par la présence de musiques dansantes au sein de cet opéra.
  • Étude d'un arrêt lié à la définition du contrat de marché public. Le cas est celui de la société JC. Decaux.
    № 117 | 2,180 mots | 0 sources | 2007 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé en format PowerPoint qui présente la démarche marketing appliquée à créer des groupes sociaux repérés selon des critères ethnosociologiques autour d’un produit ou d’un service.
    № 6111 | 1,230 mots | 0 sources | 2006 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui se pose la question de la liberté d'interprétation de l'oeuvre dramatique dans la représentation.
    № 782 | 1,300 mots | 7 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires