La Turquie et l'Union européenne Exposé by paulinie

La Turquie et l'Union européenne
Exposé qui propose une analyse de l’état politique, économique, et humain de la Turquie à la veille d'une éventuelle entrée dans l'Union européenne.
№ 7821 | 3,800 mots | 0 sources | 2008
Publié le août 27, 2008 in Géographie , Questions Européennes
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le modèle politique turc présente des divergences avec les politiques occidentales. Il semblerait que ces différences freinent le processus d’adhésion de la Turquie à l’Union européenne. Il est cependant important de rappeler que la CECA fondée en 1950 par Robert Schuman, qui portait la première pierre à l’édifice de l’Union Européenne, avait pour vocation, outre ses considérations économiques, d’entamer la réconciliation franco-allemande au sortir de la guerre. Il s’agissait de fonder une institution européenne supranationale, communautaire, de tisser des liens entre pays membres autour d’idées communes, notamment le respect des droits de l’homme.

I. Historique de la Turquie, du sultanat au rapprochement de l’Occident
1. Histoire d’un pays
2. Le débat européen
3. Le processus de négociation avec L’union européenne

II. Les critères de Copenhague, exigées par L’union européenne
1. Les droits de l’homme
2. Le niveau économique

III. Le débat européen
1. L’entrée d’un pays à majorité musulmane
2. La question de l’immigration dans l’espace Schengen.

Extrait du document:

La Turquie présente certes un retard notable sur le plan économique, et une difficulté à se plier au droit international, mais l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne ne favoriserait-elle pas son processus de démocratisation, et de développement économique ? C’est en tout cas c'est ce que pensent les partisans de l’adhésion du pays à l'Union.
Par ailleurs, la deuxième question très controversée est celle de l’entrée dans l’Union d’un pays à majorité musulmane. Le problème majeur ne serait-il pas plutôt une difficulté de la part des Européens à accepter une culture profondément différente, la culture musulmane, car l’Europe a indéniablement un héritage judéo chrétien. Pourtant l’Empire ottoman a longtemps partagé de nombreux liens avec l’Europe occidentale.

Commentaires