La ville nocturne et festive Exposé by bertille89

La ville nocturne et festive
Exposé se demandant en quoi la fête nocturne est à la fois un mode d'exercice de sociabilités urbaines particulières, et un indicateur d'attractivité et de dynamisme des villes. (pdf)
№ 28615 | 6,375 mots | 23 sources | 2012 | FR
Publié le juil. 23, 2012 in Géographie , Sociologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La fête dans la ville n'est pas un objet nouveau ; on s'y est toujours diverti. Mais, subissant de profondes mutations sociales, la fête s'est vue reléguée au rang d'une affaire privée. La fête contemporaine tend à se dissoudre dans la vie quotidienne, elle est marchandisée, consommée, et devient un outil de marketing urbain. La diversité de l'offre de loisirs nocturnes est un atout majeur pour les métropoles françaises. Elle permet de répondre à une augmentation de la demande (la proximité des espaces récréatifs est un critère de choix dans les stratégies résidentielles), tout en ciblant certains types de populations. L'allongement de la « jeunesse », et la mutation des centres-villes à des espaces de plus en plus tournés vers la consommation expliquent en partie la fréquentation des établissements nocturnes, restaurants, bars, boîtes de nuit (au point que certains comblent un déficit de ritualisation (Moreau, 2010) avec par exemple l'apparition des séances de « speed-dating »). Si les fonctions sociales des établissements nocturnes sont diverses, c'est de leur place et de leur rôle dans la ville qu'il sera question.

I) La ville 24h sur 24 ?
II) La ville festive
III) La ville évènementielle

Extrait du document:

La conquête consiste également en la maîtrise du temps et la systématisation du décompte des heures. La nuit passe ainsi au fil des siècles d'un temps « perdu » de veille, à un temps à
rentabiliser, par le fonctionnement en continu des usines, des entreprises, des transports de
marchandises, etc. A partir du XIXème siècle et surtout au fil du XXème, les métiers formels
de nuit se sont multipliés, et ont fait l'objet de législations spécifiques. Désormais, beaucoup
d'entreprises proposent des services 24 heures sur 24, faisant de la disponibilité nocturne un
atout publicitaire important. La fin du couvre-feu médiatique permet, sinon le loisir, au moins
le divertissement à toute heure.

Commentaires