Le Corbusier à Rezé : l'Unité d'habitation et le logement social d'après-guerre Exposé

Le Corbusier à Rezé : l'Unité d'habitation et le logement social d'après-guerre
Exposé se demandant de quelle manière l'Unité d'Habitation de Rezé consacre le renouveau du logement social d'après-guerre, et dans quelle mesure celle-ci marque ainsi un tournant décisif dans la conception de l'habitat en général.
№ 20892 | 6,060 mots | 0 sources | 2010
Publié le nov. 07, 2010 in Architecture , Histoire , Arts , Histoire de l'Art
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dès l'éclosion d'un Art dit « nouveau » à la fin du XIXème siècle en Europe, se firent progressivement jour, dans l'esprit de certains créateurs, bon nombre d'idées novatrices qui devaient à jamais laisser leur empreinte au sein de la production artistique d'alors. En prenant conscience de la notion d'un « style », les artistes commencèrent en effet quantité d'expérimentations, chaque mouvement nouveau se parant comme d'un étendard d'un vif désir de bouleverser durablement le rôle de l'artiste et le champ d'action adopté par celui-ci : cette révolution du goût concourra par la suite à jeter les bases d'un rapport résolument inédit entre les différents protagonistes du paysage artistique, influant de fait sur la conception même de l'art et la manière dont celui-ci doit être appréhendé dans ses rapports de force avec la société.

I. Introduction
II. Le Corbusier et l'Unité d'Habitation
III. La « Maison Radieuse » à Rezé

Extrait du document:

Cette transformation de l'espace à vivre à travers une nouvelle partition de celui-ci exprime donc un désir manifeste de concentrer en un espace compact un grand nombre de logements tout en assurant l'indépendance de ces derniers les uns envers les autres : ici repose ainsi l'un des points essentiels de la théorie corbuséenne d'un nouvel habitat moderne, d'une « cité jardin verticale » en symbiose avec les conditions de nature, dont le propos semble résider dans ces trois mots « soleil, espace, verdure », afin « de fournir, dans le silence, le réceptacle d'une famille ».

Commentaires